Le milliardaire Richard Branson prévoit d'aller dans l'espace dès le 11 juillet, avant Jeff Bezos

Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, a annoncé un voyage dans l'espace le 20 juillet, à bord d'une fusée de sa société Blue Origin. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le milliardaire Richard Branson, fondateur de Virgin Group, le 16 octobre 2019 à Yonkers dans l'Etat de New York (Etats-Unis).  (DON EMMERT / AFP)

Il pourrait devancer de peu Jeff Bezos. Le milliardaire britannique Richard Branson a l'intention de se rendre dans l'espace à bord du vaisseau de la société Virgin Galactic, qu'il a fondée, dès le 11 juillet, a déclaré l'entreprise, jeudi 1er juillet. 

Si ce calendrier était respecté, il battrait ainsi de peu le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, qui a annoncé un voyage dans l'espace le 20 juillet, à bord d'une fusée de sa société Blue Origin.

La compétition fait rage entre les deux hommes, qui ont tous les deux créé des entreprises positionnées sur le secteur du tourisme spatial. 

"L'espace nous appartient à tous"

L'engin n'est pas une fusée classique, mais un avion porteur qui décolle d'une piste puis largue en altitude le vaisseau accroché sous lui. Celui-ci allume ses moteurs jusqu'à atteindre l'espace puis redescend ensuite en planant. Deux pilotes seront à bord de l'avion porteur, et quatre personnes, dont Richard Branson, se trouveront dans le vaisseau appelé VSS Unity. Le vol du vaisseau de Virgin Galactic sera retransmis en direct en ligne pour la première fois. 

"Je crois vraiment que l'espace nous appartient à tous", a déclaré le milliardaire, cité dans le communiqué. "Après seize ans de recherche, d'ingénierie et de tests, Virgin Galactic se tient à l'avant-garde d'une nouvelle industrie spatiale commerciale, qui doit ouvrir l'espace à l'humanité."

Après le voyage de Richard Branson, deux tests supplémentaires sont prévus avant le début des vols commerciaux réguliers, en 2022. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.