L'entreprise SpaceX envoie avec succès quatre astronautes à bord de la Station spatiale internationale

C'est le deuxième vol habité assuré par la fusée de cette société privée américaine, après une première mission d'essai réussie entre mai et août.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La capsule de l'entreprise SpaceX arrimée à la Station spatiale internationale, avec quatre astronautes à bord, le 17 novembre 2020. (NASA TV / AFP)

C'est désormais la nouvelle donne pour les missions spatiales. Quatre astronautes – trois Américains et un Japonais – ont décollé vers la Station spatiale internationale (ISS), dimanche 15 novembre, à bord d'une fusée de l'entreprise SpaceX, lancée depuis le Centre spatial Kennedy en Floride (Etats-Unis). Leur trajet a duré un peu plus d'une journée, et ils se sont arrimés avec succès à l'ISS mardi matin. C'est la première mission "opérationnelle" assurée par l'entreprise, après un test réussi au printemps.

Dimanche, le lanceur s'est détaché rapidement avant de revenir amerrir sur un navire-drone, la marque de fabrique de SpaceX, ce qui permet de récupérer cet élément et d'économiser ainsi des millions de dollars. Douze minutes après le décollage, à 200 km d'altitude et une vitesse de 27 000 km/h, la capsule elle-même, où se trouvent les quatre passagers, s'est détachée du second étage.

L'approche de la station, diffusée en direct sur internet par la Nasa, s'est également déroulée sans encombre. Après un arrimage réussi, les astronautes ont pu entrer dans l'ISS.

D'autres vols habités prévus en 2021

Ce premier vol "opérationnel" d'une fusée SpaceX fait suite à une mission de démonstration réussie de mai à août, au cours de laquelle deux astronautes américains ont été emmenés dans la station puis ramenés sur Terre sans encombre.

SpaceX est la première société privée à accomplir cette prouesse technologique. En adoptant sa fusée comme nouveau moyen de transport spatial, la Nasa a mis fin à neuf ans de dépendance envers celles de la Russie. L'agence américaine a choisi des partenariats public-privé pour succéder à ses navettes. Un second appareil, Starliner, fabriqué par Boeing, a pris du retard et pourrait être opérationnel dans un an.

Deux autres vols habités doivent être opérés par SpaceX pour la Nasa l'an prochain, dont un au printemps avec le Français Thomas Pesquet. L'entreprise assurera aussi quatre missions de ravitaillement cargo dans les 15 prochains mois. Et prévoit, fin 2021, une mission purement privée, via le partenaire Axiom Space – alors que la Nasa a laissé entendre que Tom Cruise pourrait se rendre dans l'ISS, ce qui n'a pas été confirmé. SpaceX pourrait également ajouter "une autre mission amusante, je vous en parlerai plus tard", a glissé Gwynne Shotwell.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.