Cet article date de plus de six ans.

Deux exoplanètes ne sont que des illusions

Deux exoplanètes, Gliese d et g, que les astronomes jugeaient comme potentiellement habitables, ne sont que des signaux envoyés par l’étoile Gliese 581. Les variations de la couleur de l’étoile auraient piégé les astronomes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© NASA / Les exoplanètes Gliese d et g ne sont que des mirages.)

Les deux exoplanètes, Gliese 581 d et 581 g, ne sont que des mirages. Les astronomes auraient été piégés par des observations trompeuses. Trop éloignées de notre planète pour être observées à l'œil nu ou au télescope, elles avaient été repérées dans les environs de l'étoile Gliese 581 grâce à l'examen du spectre de cette dernière. Mais selon les astronomes de l’Université de Pennsylvania State, Gliese d et Gliese g ne seraient, en réalité, que des signaux envoyés par l’étoile.

"Les deux planètes dont tout le monde parle n'existent malheureusement pas" , a expliqué Suvrath Mahadevan, astronome à l’Université de Pennsylvania et co-auteur de l'étude parue dans la revue Science. Des champs magnétiques ou des taches solaires auraient perturbé la lecture des signaux.

Gliese 581g, première candidate au titre de planète habitable 

Les espoirs de voir une exoplanète habitable s’éloignent. Les scientifiques en avaient "découvert" six autour de l’étoile Gliese 581. En 2010, au moment de sa découverte, Gliese g avait beaucoup fait parler d’elle en devenant la  planète la "plus comparable" à la Terre qui ait été détectée jusqu’alors. Gliese d avait, elle aussi, acquis le statut de planète habitable en 2011. 

.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.