20h30 le samedi, France 2

VIDEO. L'homme est allé sur la Lune en 1969 avec un ordinateur de bord ayant moins de capacités qu'un smartphone

Ils étaient pour la plupart de jeunes enfants quand le premier homme a posé le pied sur le satellite de la Terre le 21 juillet 1969. Sous les yeux d’une planète collée à son petit écran. Témoignages sur un moment historique... Extrait du magazine "20h30 le samedi" diffusé le 29 juin 2019, juste après le journal de France 2.

Il est 3 heures 56 en France cette nuit du 21 juillet 1969 quand le commandant d’Apollo 11 Neil Armstrong pose le pied sur la Lune, après un interminable suspens. Dans le monde entier, 600 millions de téléspectateurs ont les yeux rivés sur la télévision qui retransmet les images en direct. Et dans un camping du Midi, une petit fille ne lâche pas l’écran des yeux…

"Nos parents nous avaient donné l’autorisation de regarder la télévision cette nuit-là qui était à l'extérieur, se souvient la première astronaute française Claudie Haigneré pour le magazine "20h30 le samedi" (replay). L’ensemble des caravaniers et campeurs étaient regroupés." Le comédien Yvan Le Bolloc’h se rappelle aussi ce moment d’histoire : "Je n’arrêtais pas d’entendre 'Houston, Houston, Houston'." Comme l’écrivain Bernard Werber : "On entendait tout le temps cette voix : 'Allo Houston'."

"Et avec ça, la Nasa a réussi a envoyé des fusées sur la Lune..."

"Il y avait un énorme suspens : est-ce que cela va réussir ?" témoigne l’auteur de La Trilogie des fourmis qui n’avait pas encore huit ans cette nuit-là. Le petit enfant n’a pas été déçu parce que la Nasa a réussi cette incroyable mission. L’aéronaute suisse Bertrand Piccard était devant l'écran :"Je me rappelle comme si c’était hier des images très floues en noir et blanc. On ne se disait pas que l’image était de mauvaise qualité mais que c’était incroyable d’avoir une image qui vient de la Lune."

"Ils sont partis avec des vaisseaux spatiaux qu’on aurait pu trouver aux Puces", remarque l’auteur-compositeur-interprète Jean-Michel Jarre. Un exploit technique réalisé avec des outils qui paraissent aujourd’hui rudimentaires : "L’ordinateur de bord du module lunaire avait beaucoup, beaucoup moins de capacités que le moins bon des smartphones d’aujourd’hui… Et avec ça, la Nasa a réussi a envoyé des fusées sur la Lune…" note admiratif le copilote de l’avion solaire Solar Impulse.

Extrait du magazine "20h30 le samedi(Twitterdiffusé le 29 juin 2019, juste après le journal de France 2.

20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2
20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 20H30 LE SAMEDI / FRANCE 2)