PicSat : le satellite miniature qui explore l'étoile Beta Pictoris

Il ne pèse que trois kilos et demi, mais pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

Voir la vidéo
France 3

Voici Beta Pictoris. Cette étoile, proche de notre système solaire fascine les astronomes. Âgé de seulement 23 millions d'années, c'est une étoile naissante. Encore en gestation, le grand disque de poussière et d'astéroïdes qui l'entoure donne l'occasion d'assister à la naissance de planètes. "On voit surtout une planète qui émerge : c'est Beta Pictoris b. Cette planète fait plusieurs fois la masse de Jupiter. En la comprenant mieux, on peut comprendre ce qui était la Terre il y a cinq milliards d'années", explique Sylvestre Lacour, astrophysicien du CNRS et de l'Observatoire de Meudon. Pour observer ce phénomène, au cours de la nuit de jeudi 11 au vendredi 12 janvier, un lanceur indien vient de mettre en orbite un satellite totalement inédit.

Ses données seront libres d'accès

Conçu à l'Observatoire de Meudon (Hauts-de-Seine) par seulement cinq chercheurs, PicSat défie tous les projets pharaoniques du CNES ou de la Nasa. Grande comme une bouteille d'eau, cette petite boîte noire ne pèse que trois kilos et demi. Vendredi à 9h30 du matin, mission réussie : les premiers signaux de PicSat ont été reçus. Ses données seront libres d'accès et vont permettre aux scientifiques de tenter de comprendre, en regardant Beta Pictoris, comment est né notre système solaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il ne pèse que trois kilos et demi, mais pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre la naissance de notre système solaire.
Il ne pèse que trois kilos et demi, mais pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre la naissance de notre système solaire. (France 3)