Le puissant signal capté par un télescope russe provenait d'un satellite militaire

Selon Elisabeth Piotelat, ingénieure au CRNS, le signal capté dans la constellation Hercule par un télescope russe installé dans le Causase provenait d'un satellite militaire. La piste d'un signal extraterrestre, sérieusement évoquée, est donc écartée.

Le signal a été détecté le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600 dans la république russe de Karachay-Cherkessia près de la frontière avec la Géorgie
Le signal a été détecté le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600 dans la république russe de Karachay-Cherkessia près de la frontière avec la Géorgie (ETHAN MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Il faudra attendre encore un peu pour se réjouir d'avoir tissé des relations nouvelles avec une forme de vie extraterreste. Lpuissant signal capté dans la constellation Hercule par un télescope russe installé dans le Causase provenait d'un satellite militaire. 

Le satellite n'était pas répertorié dans les catalogues des scientifiques

"Depuis ce matin, on sait que ce signal vient d'un satellite militaire", a ainsi expliqué Elisabeth Piotelat, ingénieure au CRNS, écartant la piste d'un signal extraterrestre, sérieusement évoquée.

Elisabeth Piotelat explique que lorsqu'un signal est capté, l'hypothèse d'une origine extraterrestre est retenue par élimination, au regard de son inexistence dans les catalogues de signaux de satellites connus. Celui du satellite militaire capté par les Russes n'y figurait pas...

Le signal pouvait être considéré comme un signal "candidat"

La représentante française de l'association SETI Leage précise qu'il existe des signaux "candidats", c'est-à-dire des signaux considérés comme potentiellement intéressants car non connus, en fonction de critères choisis. C'est dans ce cadre que l'équipe russe s'était interrogée sur l'origine du signal capté, celle-ci s'étant fixée deux critères pour décréter le signal "candidat" : 1. que le signal provienne d'une étoile peu éloignée, 2. qu'il existe une planète autour de sa possible origine. Les deux critères remplis, la piste extraterrestre pouvait prospérer...

Les ordinateurs des particuliers à la rescousse

L'association SETI League (Serching for Extra-terrestrial intelligence) existe depuis 1959 et regroupe des projets à travers le monde pour rechercher des signaux d'origine extraterrestre qui seraient émis par d'autres civilisations sur d'autres étoiles et d'autres planètes. L'application SETI Home a ainsi été créée pour les particuliers pour mettre en commun la puissance de leurs ordinateurs en vue d'analyser des signaux en provenance de l'espace.