Cet article date de plus de sept ans.

De très fortes éruptions solaires ces trois derniers jours

En seulement 24 heures, la Nasa a identifié trois éruptions solaires importantes à la surface du Soleil. L'une d'entre elles était la plus puissante observée cette année. Ces éruptions, dites de catégorie X, peuvent en théorie perturber le champ électromagnétique terrestre. L'agence spatiale américaine a publié des photos de ces phénomènes
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (NASA SDO)

Trois fois, en à peine 24
heures. La Nasa a présenté ce mercredi des images spectaculaires d'éruptions
solaires survenues entre lundi et mardi, à la surface du Soleil. Ces trois éjections
de masse coronale (EMC) sont dites "de catégorie X", c'est-à-dire
qu'elles ont une intensité maximale pour ce type de phénomènes.

Parmi ces trois EMC, l'une
d'elles est la plus puissante à ce jour en 2013. Ces éruptions, de plus en plus
fréquentes, sont dues au fait que le soleil connaitra le maximum de son cycle
d'activité actuel cette année, un cycle durant en moyenne vingt-deux ans, dont
onze d'activité et onze de calme. Jusqu'à présent, l'éruption de catégorie X la
plus puissante pour le cycle actuel remontait à août 2011.

Peu de risques de
perturbations

Les éjections de masse
coronale provoquent des orages électromagnétiques, qui entrent en interaction
avec le champ magnétique de la Terre. On leur doit les aurores boréales et
australes, mais aussi des perturbations sur les réseaux électriques et ceux de
télécommunications. Les risques sont toutefois limités dans le cas de ces
dernières EMC, car elles ne se sont pas produites en direction de la Terre.

En revanche, les orages
électromagnétiques pourraient atteindre deux satellites de la Nasa, qui "si
nécessaire prendra des mesure de sauvegarde des instruments
". L'agence
spatiale a également publié plusieurs images impressionnantes de ces
phénomènes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.