Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Grève des médecins libéraux : le ministre de la Santé se dit prêt à revaloriser la consultation "dès lors que les besoins des Français sont remplis"

Publié Mis à jour
4V : Grève des médecins libéraux : "Je suis prêt à augmenter la consultation dès lors que les besoins des santés sont remplis", affirme François Braun
4V : Grève des médecins libéraux : "Je suis prêt à augmenter la consultation dès lors que les besoins des santés sont remplis", affirme François Braun 4V : Grève des médecins libéraux : "Je suis prêt à augmenter la consultation dès lors que les besoins des santés sont remplis", affirme François Braun
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Interrogé dans "Les Quatre Vérités", François Braun a écarté toutefois la possibilité que la consultation puisse être revalorisée jusqu'à 50 euros, comme le réclament les grévistes.

Un pas vers les grévistes. Le ministre de la Santé s'est dit prêt à revaloriser le montant de la consultation des médecins libéraux, qui manifestent jeudi 5 janvier à ce sujet, "dès lors que les besoins de santé des Français sont remplis", a déclaré François Braun dans l'émission "Les Quatre Vérités" de France 2.

Les négociations conventionnelles actuelles entre l'Assurance-maladie et les syndicats de médecins, prévues jusqu'à fin février, doivent se poursuivre sur un "principe gagnant-gagnant", a souligné le ministre. "D'accord, on augmente la consultation, mais je veux que les 650 000 Français qui sont en maladie chronique aient un médecin traitant, parce qu'ils n'en ont pas actuellement, je veux qu'on puisse avoir un médecin la nuit, le week-end", a-t-il développé.

"Soyons raisonnables"

"C'est des droits et des devoirs, c'est donnant-donnant, ma porte est toujours ouverte sur ce principe", a encore détaillé François Braun, qui a écarté toutefois la possibilité que la consultation puisse être revalorisée jusqu'à 50 euros, comme le réclament les grévistes : "Soyons raisonnables", a-t-il dit à ce propos.

Les médecins libéraux sont appelés à descendre dans la rue jeudi après-midi à Paris, en point d'orgue d'une grève contestée. Le collectif Médecins pour demain, soutenu par plusieurs syndicats (FMF, UFML, SML et Jeunes médecins), espère plusieurs milliers de manifestants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.