Cet article date de plus de quatre ans.

Epidémie de rougeole aux États-Unis : Donald Trump recommande la vaccination

Les Etats-Unis ont enregistré à la date de mercredi 24 avril, 695 cas de rougeole depuis le début de l'année, soit la pire résurgence de la maladie depuis son élimination officielle en 2000.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Donald Trump, le 26 avril 2019 à Washington (Etats-Unis).  (MANDEL NGAN / AFP)

L'appel à la vaccination est lancé par le président lui-même. Donald Trump a insisté, vendredi 26 avril, sur l'importance de se faire vacciner face à l'épidémie de rougeole qui frappe les Etats-Unis, la pire résurgence de la maladie depuis son élimination officielle en 2000. A la date de mercredi 24 avril, 695 cas y ont été recensés depuis le début de l'année.

"Ils faut qu'ils se fassent vacciner, c'est très important", a déclaré Donald Trump qui a, par le passé, émis des doutes sur la sûreté des vaccins et suggéré que certains puissent provoquer les troubles du spectre de l'autisme, des affirmations démenties par les autorités médicales sur la base de nombreuses études.

Ce nouveau record – le plus récent datait de 2014, avec 667 cas sur l'ensemble de l'année – intervient sur fond de mouvement croissant anti-vaccins : des parents, opposés à la vaccination de leurs enfants, invoquent des exemptions religieuses qui existent dans la plupart des Etats américains pour contourner les exigences d'immunisation dans les écoles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.