Marseille : 4 000 ouvriers d'un chantier naval vaccinés contre un pneumocoque

À Marseille (Bouches-du-Rhône), une campagne de vaccination d'urgence a été organisée pour 4 000 travailleurs d'un chantier de rénovation navale, lundi 3 février. Un pneumocoque avait été découvert quelques jours plus tôt.

France 3

Des marins-pompiers mobilisés pour vacciner 4 000 ouvriers d'un chantier naval de Marseille (Bouches-du-Rhône). L'opération inédite a été menée toute la journée du lundi 3 février à bord du paquebot de la compagnie Norwegian Cruiseline. 16 des ouvriers qui y travaillaient ont été infectés par une bactérie à l'origine d'infections pulmonaires. "C'est vraiment une vaccination préventive pour arrêter l'échange et la transmission de bactéries de personne à personne", précise la Dre Christiane Bruel, de l'Agence régionale de santé de Marseille.

Infections pulmonaires et ORL

La bactérie incriminée est le Streptococcus pneumoniae. La transmission se fait par contact direct et prolongé. Elle peut causer des infections pulmonaires et ORL. Des complications sévères peuvent être observées pour 10 à 20% des patients. Une mesure trop faible aux yeux des syndicats des chantiers navals qui craignent une contamination.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le port de Marseille dans les Bouches-du-Rhône, le 15 novembre 2019 (photo d\'illustration).
Le port de Marseille dans les Bouches-du-Rhône, le 15 novembre 2019 (photo d'illustration). (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)