Cet article date de plus de sept ans.

L'hôpital Georges Pompidou rouvre ses blocs opératoires

Huit des neuf salles d'opération, fermées mardi dernier à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris, en raison de la présence de "champignons filamenteux", ont été rouvertes ce lundi 18 juillet 2016.
Article rédigé par La rédaction d'Allodocteurs.fr
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
 

Neuf salles du bloc opératoire 1 de l'hôpital Georges Pompidou avaient été fermées mardi 13 juillet, "par mesure de précaution" selon l'AP-HP.

Les résultats des prélèvements de surveillance de routine, effectués le 7 juillet 2016, avaient révélé la présence de champignons filamenteux, appelés Aspergillus, dans l'air de trois des salles de ce bloc opératoire interdisant toute intervention chirurgicale.

Après un "bio nettoyage complet" de ces blocs, de nouveaux prélèvements ont été faits jeudi. "Les résultats (...) confirment l'absence totale de champignons dans les neuf salles", a informé l'AP-HP dans un communiqué. La neuvième salle n'a pas été rouverte en raison d'un changement d'une des installations techniques de filtrage d'air qui ont également été vérifiées samedi.

Une réouverture prématurée ?

Selon une information du Figaro, cette réouverture serait prématurée. Le nettoyage de la dernière salle n'ayant eu lieu que vendredi, les résultats des prélèvements post-désinfection ne seraient pas encore fiables.

Interviewé par le quotidien, le Dr Francois Dromer, chercheur à l'Institut Pasteur et responsable du Centre national de référence des mycoses invasives et antifongiques, indique que "dans des conditions de surveillance d'un environnement, on attend quatre à cinq jours pour être certain qu'il n'y pas de champignon".

Aucun cas d'infection post-opératoire

L'AP-HP réaffirme qu'"aucun cas d’infection post-opératoire à Aspergillus n'a été identifié récemment". Elle souligne qu'"une seule intervention a dû être reportée durant la période de fermeture", les patients ayant été opérés dans les quinze autres salles des blocs opératoires de l'hôpital.

Une réorientation des activités de chirurgie orthopédique et digestive lourde avait été mise en place, de même que celle des urgences orthopédiques et polytraumatiques, en lien avec d'autres hôpitaux de l'AP-HP. Ces activités "reprennent sur le site", a indiqué lundi soir l'AP-HP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.