Grippe : les hôpitaux débordés par l'épidémie

1 100 personnes sont mortes depuis le début de la grippe cet hiver. Deux virus circulent, mais le vaccin n'est réellement efficace que sur un seul.

FRANCE 2

Maux de tête, courbatures, et parfois des complications. Les hôpitaux sont débordés par la grippe, qui sévit partout en métropole. Les consultations pour un état grippal sont en très forte hausse et les autorités sanitaires dénombrent déjà 1100 décès attribuables à la grippe. Pour autant, le pic de la maladie n'est pas encore atteint et le nombre de cas pourrait progresser.

Un vaccin peu efficace

Le vaccin agit sur deux souches de la grippe, avec des taux de réussite différents. Sur H1N1, son efficacité est de 59%, mais sur l'autre souche, H3N2, le taux n'est que de 19%. "Il faut plusieurs mois pour fabriquer un vaccin, donc les industriels 'parient' sur les mutations. Et parfois le pari n'est pas gagné", confesse Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, sur Europe 1. "Les niveaux d'activité à l'hôpital pour la grippe sont à des niveaux très élevés, plus encore que ceux observés au moment du pic l'année dernière", analyse la docteure Sibylle Bernard-Stoecklin, épidémiologiste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn arrive à une rencontre à l\'Elysée, à Paris, le 18 décembre 2018.
La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn arrive à une rencontre à l'Elysée, à Paris, le 18 décembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)