Ebola : Obama appelle le monde à "agir vite" face à l'épidémie

Le président des Etats-Unis a présenté les grandes lignes du plan d'action américain. 

Le président américain, Barack Obama, le 16 septembre 2014, au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, à Atlanta (Etats-Unis).
Le président américain, Barack Obama, le 16 septembre 2014, au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, à Atlanta (Etats-Unis). (MANDEL NGAN / AFP)

Barack Obama appelle "à agir vite" face à l'épidémie d'Ebola qui progresse "de façon exponentielle" en Afrique de l'Ouest. Le président américain veut éviter que des "centaines de milliers" de personnes ne soient infectées par ce virus. Il a présenté les grandes lignes du plan d'action américain, mardi 16 septembre.

Les Etats-Unis enverront 3 000 militaires sur le terrain. Un pont aérien sera mis en place pour acheminer le personnel sanitaire et le matériel plus rapidement vers l'Afrique de l'Ouest. Un centre de commandement militaire sera installé à Monrovia, capitale du Liberia, accompagné d'une base intermédiaire au Sénégal, pour soutenir les efforts à travers la région. 

"Une menace potentielle pour la sécurité mondiale"

Les militaires participeront en particulier à la construction de nouveaux centres de traitement et le gouvernement américain mettra en place un lieu pour former 500 travailleurs sanitaires par semaine. Le calendrier du déploiement n'est toutefois pas encore précisé. 

Le locataire de la Maison Blanche a évoqué une démarche "similaire" à la réponse américaine après le tremblement de terre en Haïti en janvier 2010. "C'est une épidémie qui n'est pas seulement une menace pour la sécurité régionale, c'est une menace potentielle pour la sécurité mondiale si ces pays s'effondrent, si leurs économies implosent, si les gens paniquent", a averti Barack Obama.