Ebola : nouveau confinement immédiat en Sierra Leone pour 1,2 million d'habitants

Ce nouveau confinement est mis en place pour une durée indéterminée.

Une femme lave son linge, le 13 août 2014 à Freetown (Sierra Leone).
Une femme lave son linge, le 13 août 2014 à Freetown (Sierra Leone). (CARL DE SOUZA / AFP)

Une partie des Sierra-Léonais doit à nouveau rester cloîtrée. La Sierra Leone a ordonné, mercredi 24 septembre, le confinement "immédiat" de trois districts (Port Loko, Bombali et Moyamba) et 12 chefferies pour une durée indéterminée, afin d'enrayer la propagation de l'épidémie Ebola dans le pays.

Kenema et Kailahun, deux districts de l'est du pays, épicentre de l'épidémie en Sierra Leone, demeurent en quarantaine depuis début août. Avec cette nouvelle décision, ce sont au total cinq des 14 districts du pays, et plus d'un tiers de la population, qui sont concernés par les restrictions de circulation. "Le confinement de ces districts et chefferies va évidemment poser de nombreuses difficultés mais la survie de nos concitoyens et de notre pays est prioritaire", a insisté le président Ernest Bai Koroma. "Ces temps sont éprouvants pour tout le monde dans notre pays", a-t-il dit.

Cette nouvelle opération concerne près de 1,2 million de personnes, et intervient moins d'une semaine après un confinement total de trois jours de toute la population du pays. Ce premier confinement, du 19 au 21 septembre, avait permis de découvrir 70 morts et 150 nouveaux cas. L'épidémie d'Ebola a fait 2 917 morts en Afrique de l'Ouest sur 6 263 cas, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 21 septembre.