Cet article date de plus de six ans.

Ebola : le président de la Sierra Leone décrète l'état d'urgence

Cela devrait permettre au pays de "prendre des mesures plus fermes".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, le 28 mars 2014, à Yamoussoukro (Côte-d'Ivoire). (ISSOUF SANOGO / AFP)

Face à la situation, il a annulé son déplacement à Washington et prit une décision grave. Le président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a décrété, jeudi 31 juillet, l'état d'urgence dans son pays, face à l'épidémie de virus Ebola, qui y a fait 224 morts. Evoquant un "défi exceptionnel" lors d'une allocution télévisée, le chef d'Etat a annoncé "décréter l'état d'urgence, pour nous permettre de prendre des mesures plus fermes face à l'épidémie d'Ebola".

Le dirigeant a indiqué qu'il mobilisait les forces de sécurité pour isoler les foyers d'infection du virus mortel. Au Libera voisin, le gouvernement a décrété mercredi soir la fermeture des écoles, et envisage lui aussi de placer en quarantaine les communautés les plus touchées par l'épidémie.

L'épidémie de virus Ebola, la plus grave jamais recensée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a fait 672 morts au moins en Afrique de l'Ouest depuis le mois de février. Selon l'OMS, la région est confrontée à la plus grave épidémie de cette maladie souvent mortelle, classée parmi les plus virulents et qui se caractérise notamment par de la fièvre et une faiblesse intense, suivis de vomissements, de diarrhées et dans certains cas d'hémorragies.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.