Creuse : l'hôpital de Guéret épinglé après la diffusion d'une liste de personnels non vaccinés ou positifs au Covid-19

Le tribunal administratif de Limoges a été saisi. Les ressources humaines de l'hôpital reconnaissent une erreur.

Article rédigé par
avec France Bleu Creuse - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Image illustration de l'hôpital de Guéret. (FRANÇOIS VENTÉJOU / FRANCE-BLEU CREUSE)

La direction du centre hospitalier de Guéret a diffusé en interne une liste de personnels non vaccinés ou malades du Covid-19, d'après la CGT, rapporte France Bleu Creuse dimanche 5 décembre. Le tribunal administratif de Limoges a rappelé à l'ordre l'établissement mercredi 1er décembre.

En septembre, peu avant l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale pour les soignants, la direction de l'hôpital décide de répertorier les employés de l'établissement non vaccinés et ceux ayant contracté la maladie. Elle envoie ensuite le document par mail aux différents chefs de services de l'hôpital, mais il est diffusé à trop grande échelle et se retrouve dans la boîte mail de la CGT du centre hospitalier.

Le syndicat décide alors de saisir le tribunal administratif de Limoges, pour "non-respect de la vie privée, atteinte au secret médical et discrimination", explique Emmanuelle Tschirhart, la secrétaire de la CGT de l'hôpital. Pour elle, "Ça fait un peu 'liste noire', c'est de la discrimination !"

Une erreur selon les ressources humaines de l'hôpital

Selon la décision rendue le 1er décembre par le tribunal administratif, l'hôpital doit stopper la diffusion de la liste. De leurs côtés, les ressources humaines de l'hôpital de Guéret reconnaissent une erreur. "Cette liste n'aurait jamais dû être diffusée, explique le directeur des ressources humaines. L'obligation vaccinale des soignants est une nouveauté pour nous."

D'après lui, cette affaire ne valait pas une action en justice, alors que l'établissement connaît des difficultés. "On a une augmentation du nombre de cas de Covid, et nous essayons de recruter. Cette affaire peut porter préjudice à l'hôpital", s'inquiète-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.