Royaume-Uni : course aux tests pour les ressortissants français qui espèrent passer les fêtes dans l'hexagone

Le secrétaire d'Etat français aux affaires européennes a conseillé aux Français vivant au Royaume-Uni de se faire tester au plus vite.

FRANCE 2

Bloqués par la suspension par la France des arrivées depuis le Royaume-Uni, dimanche 20 décembre, pour une durée de 48 heures, les ressortissants français du territoire britannique se sont lancées dans une course aux tests PCR.

"Il faut effectuer le plus rapidement possible un test", a averti dimanche soir le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune. Makhtar Gueye, qui espère retrouver sa famille pour les fêtes, s'est fait une raison : "Il faut payer le prix pour rentrer en France. On n'a pas le choix", se résigne Makhtar Gueye

Jusqu'à 400 euros pour un test

Au Royaume-Uni, le test PCR n'est pas gratuit, et les Français pressés d'obtenir le précieux sésame le découvrent : les tarifs grimpent parfois au-delà de 400 euros. Et les centres de dépistage affichent souvent complet, et ne garantissent pas un résultat rapide. Le tout dans un contexte d'incertitude : la France n'a pas encore annoncé si la suspension des entrées depuis le Royaume-Uni allait se prolonger au-delà de 48 heures ou non.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un test antigénique pratiqué le 19 décembre 2020, à Paris. 
Un test antigénique pratiqué le 19 décembre 2020, à Paris.  (JEANNE FOURNEAU / HANS LUCAS / AFP)