Grande-Bretagne : ruée sur les plages

Alors que beaucoup de stations balnéaires françaises durcissent les mesures anti-covid, bien d’autres sont au contraire submergées de vacanciers, c’est le cas dans le Sud de la Grande-Bretagne.

Samedi 1er août, des plages ont été prises d’assaut. "Avec les fortes chaleurs, les Britanniques n’ont pas résisté à l’envie de s’offrir un week-end en bord de mer et se sont massés sur les plages, de quoi provoquer l’inquiétude des autorités qui ont multiplié les appels à la prudence, en vain", explique la journaliste Anaïs Bard, en direct de Bournemouth en Grande-Bretagne.

Courir le risque d’être contaminé

Des milliers de Britanniques agglutinés sur la plage à la recherche de fraîcheur. Sur le sable, il n’est plus question de garder ses distances, les serviettes se frôlent. Le virus est encore là, mais la plupart des vacanciers ont décidé de ne pas y penser aujourd’hui, de profiter de cette belle journée d’été quitte à courir le risque d’être contaminé. Alors qu’au Royaume-Uni, le nombre de cas de coronavirus repart à la hausse, cette ruée vers la mer pourrait favoriser la propagation du virus, et cela inquiète les habitants et les autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des touristes se massent sur une plage à Bournemouth, au Royaume-Uni, le 25 juin 2020.
Des touristes se massent sur une plage à Bournemouth, au Royaume-Uni, le 25 juin 2020. (GLYN KIRK / AFP)