DIRECT. Covid-19 : le confinement à New Delhi prolongé d'une semaine, l'Inde dans la tourmente

Les hôpitaux de la ville sont submergés de malades, entraînant des pénuries de lits, de médicaments et d'oxygène aux conséquences souvent fatales.

Une personne nettoie le sol d\'une salle des fêtes convertie en hôpital de campagne, le 1er mai 2021, à New Delhi (Inde).
Une personne nettoie le sol d'une salle des fêtes convertie en hôpital de campagne, le 1er mai 2021, à New Delhi (Inde). (PRAKASH SINGH / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La capitale indienne, New Delhi, va rester confinée une semaine supplémentaire à cause de la flambée de contaminations au coronavirus, ont annoncé les autorités de la mégapole, samedi 1er mai. Le confinement devait s'achever lundi mais le nombre de nouveaux cas continue d'augmenter rapidement dans l'immense ville de 20 millions d'habitants. Suivez notre direct.

 La flambée épidémique se poursuit en Inde. Le pays a enregistré, samedi, plus de 400 000 nouveaux cas de Covid-19 sur les dernières 24 heures. Le nombre de décès, lui, s'est élevé à 3 523, pour un total de 211 853 morts. Nombre d'experts estiment que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés en raison de tests insuffisants et d'un enregistrement inexact de la cause du décès. L'Inde a ouvert samedi sa campagne de vaccination à l'ensemble de ses quelque 600 millions d'adultes pour tenter d'enrayer cette nouvelle vague. 

 Joe Biden impose des restrictions aux voyageurs en provenance d'Inde. Le président américain a décidé d'imposer, à partir du 4 mai, des restrictions aux voyageurs en provenance d'Inde. Elles ne s'appliqueront toutefois pas aux étudiants qui viendront suivre des cours aux Etats-Unis l'automne prochain.

La France élargit sa campagne de vaccination. A partir de ce samedi, les personnes à risque âgées de 18 à 49 ans peuvent se faire vacciner, a annoncé vendredi Olivier VéranTous les Français de plus de 18 ans pourront se faire vacciner à partir du 15 juin. Les plus de 50 ans pourront l'être à compter du 15 mai. 

 L'OMS donne son homologation d'urgence à Moderna. L'Organisation mondiale de la santé a accordé, vendredi, son homologation d'urgence au vaccin contre le Covid-19 de Moderna. Cette procédure aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies et permettra au système Covaxmis en place par l'OMS avec des partenaires pour distribuer notamment des vaccins contre le Covid dans les nations défavorisées, de pouvoir envisager de disposer de vaccins supplémentaires.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h15 : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Demain matin, dès 9 heures, vous retrouverez ma collègue Mathilde Goupil, pour une nouvelle journée d'actualité. En attendant, voici ce qu'il faut retenir de ce 1er-mai.

La mobilisation syndicale "pour l'emploi" a rassemblé plus de 106 000 personnes dans la rue, selon le ministère de l'Intérieur, 150 000 selon la CGT. Ces deux estimations témoignent d'une baisse du nombre de manifestants par rapport à 2019. Cette année là, le ministère de l'Intérieur faisait état de 164 000 manifestants contre 310 000 selon la CGT. Revivez ici cette journée de mobilisation.

Le nombre d'hospitalisations baisse lentement. La France compte désormais moins de 5 600 patients dans les services de réanimation. Un chiffre en baisse pour le cinquième jour consécutif, selon les chiffres de Santé publique France. Toutefois, la situation reste difficile dans les hôpitaux, témoigne ce reportage de France 2.

#COVID_19 #VACCIN Les personnes majeures souffrant de comorbidités peuvent être vaccinées contre le Covid-19 à partir d'aujourd'hui. Mais comment cela se passe-t-il dans les centres de vaccination ? Franceinfo s'est rendu dans l'Essonne, tandis qu'une équipe du 13 heures de France 2 s'est rendue devant le vaccinodrome du Stade de France, à Paris.


#FOOT Lille reprend la tête devant le PSG en battant Nice 2 à 0, à l'issue de la 35e journée de Ligue 1. Sur la route du titre, le LOSC n'a plus que trois arrêts : Lens, vendredi prochain, puis Saint-Etienne et Angers.

22h52 : A partir du 19 mai, les terrasses rouvriront. Mais après de long mois de fermeture, les établissements peinent à retrouver leur personnel. Et pour cause : certains ont été contraints de changer de métier. Reportage en Loire-Atlantique.

21h51 : "Non au masque", "Non au couvre-feu", "Non au passeport sanitaire", pouvait-on lire sur les pancartes. Des milliers de manifestants ont défilé aujourd'hui à Montréal, au Québec, pour dénoncer les mesures sanitaires imposées afin de contrer la troisième vague de la pandémie au Canada.

(Andrej Ivanov / AFP)

20h46 : Des patients toujours plus jeunes, des patients en surnombre souffrant de surpoids... Si les chiffres nationaux sont encourageants, la situation n'en demeure pas moins inquiétante dans les services de réanimation. C'est ce que nous montre ce reportage de France 2 à l’hôpital de la Timone, à Marseille.

20h39 : Enfin, selon les données portant sur la journée du 30 avril, un habitant sur 10 est à présent totalement vacciné.

Evolution du nombre de premières injections de vaccins anti-Covid, selon les données de Santé publique France. (FRANCEINFO)(FRANCEINFO)

20h37 : Par ailleurs, le nombre de nouveaux cas poursuit sa tendance à la baisse. Environ 24 000 cas positifs ont été enregistrés quotidiennement en moyenne lors des sept derniers jours, contre près de 40 000 il y a un mois. Il ne reste plus que six départements touchés par un taux supérieur à 400 cas : la Seine-Saint-Denis (461), le Val-de-Marne (450), le Val-d'Oise (441), les Bouches-du-Rhône (412), la Seine-et-Marne (405) et l'Essonne (403). L'Oise et Paris sont passés sous cette barre.

Evolution du nombre de nouveaux cas en France, selon les données de Santé publique France. (FRANCEINFO)(FRANCEINFO)

20h35 : La décrue se poursuit à l'hôpital. La France compte désormais moins de 5 600 patients dans les services de réanimation. Un chiffre en baisse pour le cinquième jour consécutif, selon les chiffres de Santé publique France.Evolution du nombre de patients en réanimation et soins intensifs, selon les données de Santé publique France. (FRANCEINFO)(FRANCEINFO)

20h23 : Bonjour @Loveisnottourism. Malheureusement, je n'ai pas trouvé réponse à votre question. Sur le site du consulat de France à Londres, aucune date n'est donnée pour une levée de la quarantaine pour les voyageurs qui se rendent d'un pays à l'autre. Ainsi, vos proches devraient s'isoler pendant 7 jours s'ils viennent en France, tandis que pour vous, si vous vouliez leur rendre visite, devriez observer une quarantaine de 10 jours au Royaume-Uni.

20h19 : Bonjour et merci pour votre travail ;) Je tente à nouveau apres de nombreux essais... Sait on quand sera levée l'isolement de 10 jours au retour du Royaume Uni qui ont 10 fois moins de cas que nous ? Les français résidant là bas pourront ils venir plus facilement? J'ai hâte de retrouver ma famille là-bas.

20h08 : Il est déjà un peu plus de 20 heures. Voici donc un point sur ce qu'il faut retenir de l'actualité en ce début de soirée :



La mobilisation syndicale "pour l'emploi" a rassemblé plus de 106 000 personnes dans la rue, selon le ministère de l'Intérieur, 150 000 selon la CGT. Ces deux estimations témoignent d'une baisse du nombre de manifestants par rapport à 2019. Cette année là, le ministère de l'Intérieur faisait état de 164 000 manifestants contre 310 000 selon la CGT. Suivez notre direct.

Les personnes majeures souffrant de comorbidités peuvent être vaccinées contre le Covid-19 à partir d'aujourd'hui. Mais comment cela se passe-t-il dans les centres de vaccination ? Franceinfo s'est rendu dans l'Essonne, tandis qu'une équipe du 13 heures de France 2 s'est rendue devant le vaccinodrome du Stade de France, à Paris.

Le Stade toulousain s'impose 21-9 face à l'Union Bordeaux-Bègles et se qualifie en finale de la Champions Cup.

#AFGHANISTAN La fin d'une guerre de vingt ans. Les 2 500 soldats américains encore présents sur place auront quitté le sol afghan d'ici au 11 septembre. Pourquoi retirent-ils leurs troupes ? Dans quel état laissent-ils le pays ? Les talibans peuvent-ils reprendre le pouvoir ? Notre journaliste Fabien Jannic-Cherbonnel s'est penché sur ces trois questions.



19h50 : Depuis le Vatican, le pape François vient de lancer un "marathon de prières" contre la pandémie de Covid-19. Chaque jour du mois de mai, les croyants sont appelés à prier assidument le chapelet pour invoquer la fin de la pandémie et une reprise des activités de travail et de société.

19h47 : Qu'importe la pandémie. Plusieurs milliers de Brésiliens ont participé à des manifestations de soutien au président d'extrême droite Jair Bolsonaro, au mépris de toute distanciation physique, dans plusieurs grandes villes du pays. Alors que le pays est en proie à une vague de contamination, l'opposition avait pour sa part prévu de célébrer le 1er-mai de façon virtuelle.

(Ettore Chiereguini / AGIF / AGIF via AFP)

18h14 : "J'ai juste amené mon ordonnance de traitement contre l'hypertension, histoire de prouver un peu ma bonne foi. Mais si jamais c'est trop tiré par les cheveux, je fais demi-tour et reviens dans 15 jours, ce n'est pas un problème, car je ne voulais pas prendre la place de quelqu'un qui en a le plus besoin."

La vaccination contre le Covid-19 est ouverte depuis aujourd'hui à toutes les personnes de plus de 18 ans présentant des comorbidités. Reportage dans l'Essonne.

18h01 : La situation s'est tendue à Bruxelles. La police a chargé sur les personnes qui s'étaient rassemblées à l'occasion d'une fête dans un parc de la capitale belge. Nos confrères de France Télévisions en Belgique publient sur Twitter des images de leur intervention.

17h57 : Eux aussi ont fait la fête, mais dans le cadre d'une "soirée test". A Liverpool, au Royaume-Uni, 3 000 personnes se sont retrouvées en boîte de nuit pour mener une expérience contrôlée médicalement. L'objectif : définir un protocole sanitaire de réouverture des discothèques.

17h54 : Plusieurs centaines de personnes ont bravé l'interdit des autorités belges et se sont réunies pour "faire la fête" dans un parc à Bruxelles malgré la présence des forces de police. Voici une photo transmise par l'AFP. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG / AFP)

17h04 : On reste dans le Nord, à Dunkerque cette fois. Confinés le week-end dès le 26 février face à une accélération des cas de contaminations au Covid-19, les habitants voient enfin la situation sanitaire s’améliorer.

16h48 : Bonjour à tous les trois ! Le ministère de l'Education nationale a mis à jour aujourd'hui sa foire aux questions sur les modalités pratiques mises en place dans les écoles, collèges et lycées. On peut y lire en effet qu'"à compter du lundi 3 mai, la pratique en intérieur est de nouveau autorisée sur l'ensemble du territoire. Toutefois les activités physiques en extérieur ainsi que les activités 'de basse intensité' en intérieur permettant le port du masque dans les gymnases sont à privilégier, notamment dans les départements faisant l'objet de mesures de freinage renforcées."

16h48 : Après avoir travaillé avec ma direction pour adapter les cours d'EPS en extérieur, j'apprends aujourd'hui que les cours peuvent se faire en intérieur... merci Blanquer !

16h47 : Les cours d'EPS seraient autorisés en intérieur finalement... mais aucune com' officielle, est-ce vrai ?!

16h47 : A deux jours de la rentrée, encore un changement pour l'EPS ?!

16h30 : Les personnes majeures souffrant de comorbidités peuvent être vaccinées contre le Covid-19 à partir d'aujourd'hui. Les personnes obèses sont notamment concernées. Une équipe du 13 heures de France 2 s'est rendue devant le vaccinodrome du Stade de France, à Paris.

16h00 : Il est 16 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

La mobilisation syndicale "pour l'emploi" est de retour dans la rue, après avoir été confinée l'an dernier. Quelques heurts ont eu lieu à Lyon et à Nantes, parmi une matinée de manifestations très calme. A Paris, des tensions sont en cours depuis 15 heures entre certains manifestants et les forces de l'ordre, en tête du cortège. Suivez notre direct.

• Un 1er-Mai sous le signe de la campagne présidentielle. Marine Le Pen a estimé ce matin que la réélection d'Emmanuel Macron conduirait au "chaos général", tandis que Jean-Luc Mélenchon a dénoncé "l'homme" du "'chacun pour soi'".

L'Inde a ouvert la vaccination à l'ensemble de sa population, après avoir enregistré plus de 400 000 contaminations au Covid-19 en 24 heures, un record. Le pays est "submergé" par l'épidémie, vous raconte notre journaliste Marie-Violette Bernard.

Douze des 18 anciens policiers de la Bac Nord de Marseille jugés pour vols d'argent, de stupéfiants ou de cigarettes, vont connaître un nouveau procès. Le parquet a fait appel après le premier procès conclu par sept relaxes et des peines de sursis pour 11 prévenus.

15h48 : Le port du masque dans les espaces verts et sur le littoral des Alpes-Maritimes ne sera plus obligatoire dès mardi, en raison d'un taux d'incidence relativement faible, souligne France 3 Provence Côte d'Azur. Le préfet a répondu favorablement à la demande du maire de Villeneuve-Loubet.

(VALERY HACHE / AFP)

15h40 : Seize marins d'un navire amarré au Havre (Seine-Maritime) ont été testés positifs au Covid-19 et des analyses sont en cours pour déterminer s'ils sont touchés par le variant identifié en Inde, rapporte France 3 Normandie.

15h16 : La capitale indienne, New Delhi, va rester confinée une semaine supplémentaire à cause de la flambée de contaminations au Covid-19, indiquent les autorités. Le confinement devait s'achever initialement lundi, mais selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, New Delhi a recensé 27 000 nouveaux cas et 375 décès ces dernières 24 heures.

15h17 : Les Français "vont aspirer à retrouver l'art de vivre à la française, la convivialité" une fois le confinement levé, a espéré Emmanuel Macron, lors de la cérémonie du muguet du 1er-Mai à l'Elysée. "Cette prospérité doit aider à produire en France dans les secteurs qui sont les vôtres, à retrouver un maillage sur le territoire", a-t-il poursuivi, devant des représentants de l'agroalimentaire.

(LUDOVIC MARIN / AFP)

15h03 : Bonjour @Gaël, je vous conseille la lecture de cet article, qui résume ce que l'on sait du variant B.1.617 identifié en Inde et des premiers cas signalés en France.

14h57 : Peut-on en savoir un peu plus sur les cas de covid du variant "indien" sur le sol français ? Revenir d'Inde en ce moment... et nous on ne se déplace qu'à 10 km de chez nous ? C'est quand même fatiguant d'entendre ça.

14h03 : Bonjour @Jmic, le 15 juin marque la date à partir de laquelle tous les Français majeurs pourront être vaccinés. J'ai tenté de prendre rdv sur la plateforme Doctolib pour les centres de vaccination proches de chez moi, sans succès, la prise de rendez-vous n'étant ouverte qu'à ceux déjà autorisés à être vaccinés. Mais je vous conseille de prendre contact avec les centres de vaccination proches de chez vous pour vérifier s'il vous est possible de prendre rendez-vous.

14h18 : Bonjour, je me permets de vous contacter concernant la vaccination des plus de 18 ans sans comorbidité : la date du 15 juin est l'ouverture de créneaux de rendez-vous ou la date à partir de laquelle on pourra recevoir le vaccin ? Dans ce dernier cas, peut-on d'ores et déjà prendre rdv pour le 15 juin ? Je n'arrive pas à trouver cette précision, merci de votre aide.

14h17 : Leur réouverture est particulièrement attendue des clients. Les restaurants, qui doivent rouvrir leurs terrasses le 19 mai puis leurs salles le 9 juin, sont déjà assaillis de réservations. Mais les restaurateurs manquent encore d'informations nécessaires sur le protocole qui sera en vigueur.

13h34 : Voici les contenus qu'il ne faut pas manquer aujourd'hui sur franceinfo.fr :

• Notre récit qui raconte comment l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin est passée trop longtemps à côté de Michel Fourniret.

Nos témoignages de soignants et d'habitants qui racontent comment l'Inde est "submergée" par la deuxième vague de Covid-19.

14h15 : Près de 2 000 personnes s'étaient donné rendez-vous ce matin devant le siège de Nantes Métropole (Loire-Atlantique), à l'occasion de la journée internationale des travailleurs, rapporte France Bleu. Le défilé a rejoint le centre-ville dans le calme avant que des affrontements ne surviennent entre certains manifestants et les forces de l'ordre en marge du cortège.(SARAH MANSOURA / RADIO FRANCE)

13h10 : L'Inde ouvre sa campagne de vaccination à l'ensemble de ses quelque 600 millions d'adultes en dépit des pénuries de vaccin, pour faire face à la résurgence de l'épidémie dans le pays. Jusqu'à présent, environ 150 millions de doses ont été administrées, et 11,5% de la population en ont reçu au moins une.

14h14 : Depuis jeudi, toutes les personnes majeures peuvent se faire vacciner contre le Covid-19 en Guadeloupe. Une mesure qui doit permettre de rattraper le retard de la vaccination dans le territoire ultra-marin par rapport à la métropole.

12h23 : Un responsable de la Confédération des syndicats médicaux français estimait néanmoins sur notre antenne, ce matin, que ce certificat était une bonne idée. "On n'a aucun moyen de contrôle" de certains motifs de comorbidité, soulignait-il.

12h27 : Bonjour @Certificat d'éligibilité, vous n'êtes pas le seul à me remonter cette information. Contacté, le ministère de la Santé confirme à franceinfo qu'il n'y a "pas besoin d'ordonnance" pour les personnes majeures atteintes de comorbidités souhaitant se faire vacciner. Tout repose donc sur le "déclaratif", indique-t-il, et un certificat du médecin traitant n'est normalement pas obligatoire. Force est de constater que localement, les consignes des centres de vaccination sont parfois différentes.

12h21 : Mon centre de vaccination me demande un certificat d'éligibilité, êtes-vous sûrs sûrs sûrs et certains que ce n'est pas nécessaire ?

12h21 : Voici un nouveau point sur l'actualité à la mi-journée :

La mobilisation est de retour dans la rue en cette journée internationale des travailleurs, après avoir été confinée l'an dernier. Des cortèges se sont déjà élancés ce matin à Lille, Bordeaux ou Marseille. A Paris, la marche partira de la place de la République à 14 heures. Suivez notre direct.

• Un 1er-Mai sous le signe de la campagne présidentielle. Marine Le Pen a estimé ce matin que la réélection d'Emmanuel Macron conduirait au "chaos général", tandis que Jean-Luc Mélenchon a dénoncé "l'homme" du "'chacun pour soi'".


L'Inde a enregistré plus de 400 000 contaminations au Covid-19 en 24 heures, un record. Le pays est "submergé" par l'épidémie.

11h57 : L'organisation de fêtes rassemblant plusieurs centaines de personnes, en plein couvre-feu et en dépit des mesures sanitaires, déclenche régulièrement de nombreuses réactions indignées. Mais leurs organisateurs sont-ils réellement condamnés ? Nos confrères de franceinfo radio se sont penchés sur le sujet.(MAXPPP)

11h55 : Avec 38 surveillants et deux détenus positifs à la Covid-19, le centre de détention de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) fait face à un foyer épidémique, rapporte France 3 Provence. La direction assure qu'un dépistage massif va avoir lieu, mais les syndicats réclament plus de moyens de protection.

11h31 : Au Royaume-Uni, Liverpool organise ce soir une deuxième soirée-test dans une boîte de nuit. Quelque 3 000 personnes vont pouvoir danser sans masque. Les participants, qui doivent présenter un test négatif à l'entrée, se feront également tester après la soirée, pour évaluer les risques de contagion.

11h25 : Après six mois d'état d'urgence sanitaire, le Portugal entame la dernière étape de son déconfinement : réouverture des frontières terrestres avec l'Espagne, concerts-tests, élargissement des horaires des cafés, restaurants, commerces et espaces culturels... Pour l'instant, aucune reprise de l'épidémie n'est observée dans le pays.

11h18 : Bonjour à tous les trois. Vous pouvez consulter la liste des maladies ouvrant le droit à une vaccination dès aujourd'hui, peu importe l'âge, dans cet article. Il suffit de déclarer l'une de ces comorbidités pour être vacciné, "sans nécessité d'une prescription médicale", a indiqué la Direction générale de la santé hier.

11h17 : Bonjour FI. Ma fille de 34 ans souffre d'une endométriose, elle est reconnue travailleur handicapé, peut-elle se faire vacciner ? Merci beaucoup

11h17 : Bonjour FI, je retente ma chance, pour les personnes ayant le paludisme comme moi, peut-on prétendre à la vaccination au titre des nouvelles règles (comorbidités etc..) ? Merci pour votre réponse.

11h16 : Salut franceinfo. Je suis asthmatique, j'ai de l'hypertension et j'ai 42 ans. Est-ce que je peux me faire vacciner ? Dois-je avoir une attestation de mon médecin ?