Coronavirus : l'OMS s'inquiète de la résurgence de l'épidémie en Europe

L'organisation a appelé les pays du Vieux Continent à rester réactifs et à lever les restrictions "avec attention", voire à les réintroduire si besoin. 

Un homme porte un masque dans le centre-ville de Kiev (Ukraine), le 24 juillet 2020.
Un homme porte un masque dans le centre-ville de Kiev (Ukraine), le 24 juillet 2020. (SERGEI SUPINSKY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La branche européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est dite "inquiète", vendredi 24 juillet, de la résurgence du nouveau coronavirus dans certains pays d'Europe. L'organisation a appelé les Etats du Vieux Continent à rester réactifs et à lever les restrictions "avec attention", voire à les réintroduire si besoin. 

Le gouvernement invite les Français à éviter la Catalogne. "Nous recommandons vivement aux Français d'éviter de se rendre, tant que la situation sanitaire ne s'améliore pas", en Catalogne, où la recrudescence de l'épidémie de coronavirus inquiète, a déclaré Jean Castex lors d'un déplacement à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. "Nous sommes en discussion avec les autorités espagnoles et catalanes pour que celles-ci veillent à ce que, dans l'autre sens, les flux soient les plus limités possibles", a-t-il ajouté.

Un test obligatoire pour les passagers arrivant de seize pays frappés durement par l'épidémie. Les voyageurs en provenance de seize pays où le virus du Covid-19 circule fortement, "seront tenus de disposer d'un test attestant qu'ils ne sont pas porteurs du virus pour embarquer dans les avions"A défaut, ils seront testés à leur arrivée à l'aéroport, en France. S'ils sont positifs, ils seront placés en "quatorzaine", a précisé Jean Castex. Les pays concernés sont les Emirats arabes unis, les Etats-Unis, Bahreïn, le Panama, l'Afrique du Sud, le Koweït, le Qatar, Israël, le Brésil, le Pérou, la Serbie, l'Algérie, la Turquie, Madagascar, l'Inde, et Oman, a appris franceinfo auprès de Matignon.

 Le port du masque obligatoire dans les rues fréquentées à Quiberon. "Nous avons estimé plus prudent, compte tenu de la fréquentation en cette période estivale, d'imposer le port du masque dans les zones où la distanciation est plus difficile à faire respecter." C'est ce qu'a expliqué Patrick Le Roux, maire de Quiberon (Morbihan), vendredi sur franceinfo. La ville a annoncé jeudi soir que le port du masque était désormais obligatoire dans les rues les plus fréquentées après la détection d'un foyer de contamination. Cinq personnes ont été testées positives au Covid-19

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h56 : De nombreux jeunes diplômés s'inquiètent de leur entrée sur le marché du travail, en raison de la crise économique. "Je suis angoissée 24 heures sur 24. Je n’ai jamais été sous une telle pression de toute ma vie", confie Paloma, 23 ans, originaire de l'île de la Réunion. Témoignages recueillis par Outre-mer La 1ère.

23h41 : Quarante-neuf personnes ont été verbalisées mercredi sur une plage de la presqu'île de Crozon (Finistère) interdite d'accès. Chacune a dû payer une amende de 135 euros, ont fait savoir les gendarmes et la mairie. Une opération de contrôle avait déjà été menée la semaine dernière conduisant à l'évacuation de 200 personnes, selon la mairie.

22h50 : "Il aurait été de bon ton d'adopter ce type de mesure bien en amont. Au-delà des compagnies, sur le plan national, on devine ce que ça peut donner, c'est un foyer, un aéroport."


Jean Castex a annoncé des dépistages obligatoires dans les aéroports pour les passagers en provenance de 16 pays à risque. Une représentante du personnel naviguant réagit auprès de franceinfo.

21h24 : Le maire de Sao Paulo annonce le report sine die du carnaval de la plus grand métropole du Brésil en raison du coronavirus. Rio de Janeiro réfléchit également à cette option.

20h45 : En France, l'augmentation du nombre de cas inquiète. Plusieurs nouveaux foyers de contamination ont été relevés ces derniers jours, notamment à Quiberon (Morbihan). Un bar est dans le viseur des autorités. Reportage.

20h38 : McDonald's va obliger tous les clients entrant dans ses restaurants aux Etats-Unis à porter un masque à partir du 1er août. Le géant du fast-food ne précise pas si les clients seront obligés de porter le masque une fois assis à l'intérieur.

20h31 : "Nous étions appelés par zone pour éviter que chacun rejoigne sa voiture en même temps. Sauf qu'il était interdit de rester dans sa cabine ou sur le pont : nous avons donc attendu 45 minutes dans l'escalier, tassés les uns sur les autres !"

Alors que l'épidémie de coronavirus continue de sévir, la sécurité sanitaire est-elle assurée à bord des navires qui relient le continent à la Corse ? Franceinfo a recueilli les témoignages de voyageurs à bord de ces ferries.

20h44 : Voici les principales informations de ce début de soirée :

• La circulation virale est en "nette augmentation" en France, avec plus de 1 000 nouveaux cas de coronavirus par jour, et l'épidémie a fait dix nouveaux morts dans les hôpitaux, annonce la direction générale de la santé.

L'ancien maire de Levallois-Perret Patrick Balkany a de nouveau été mis en examen pour détournement de fonds publics. Il est soupçonné d'avoir utilisé des employés de la commune comme chauffeurs privés, notamment lors de vacances aux Antilles.

Alexandre Benalla a été mis en examen, le 11 février, dans l'enquête sur ses passeports diplomatiques, cette fois pour "faux" et "usage de faux", a-t-on appris vendredi. L'ex-chargé de mission à l'Elysée était déjà mis en examen depuis janvier 2019 pour "usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle".

• Le Chilien Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki en 2016, a été mis en examen pour assassinat, a annoncé le procureur de Besançon, Etienne Manteaux.

Après des mois d'arrêt, le football professionnel fait officiellement sa rentrée en France. Au programme : la finale de la Coupe de France entre le PSG et l'AS Saint-Etienne, dès 21h. Vous pourrez suivre la rencontre sur notre site, avec france tv sport.

19h45 : L'épidémie a fait 10 morts depuis hier dans les hôpitaux, portant le nombre total de décès à 30 192 personnes, a précisé la direction générale de la santé dans son bulletin quotidien. 215 foyers sont encore actifs à ce jour, dont 11 nouveaux détectés depuis hier.

19h28 : "La circulation virale est en nette augmentation en France avec un R [taux de reproduction, soit le nombre moyen de personnes qu'un malade contamine] à 1,3", écrit la direction générale de la santé. Les autorités appellent à un meilleur respect des mesures de prévention, en particulier l'isolement pour les personnes testées positives.

19h30 : Le nombre de nouvelles contaminations a été supérieur à 1 000 au cours des dernières 24 heures, pour le deuxième jour consécutif, retrouvant des niveaux comparables à ceux de la fin du confinement, annonce la direction générale de la santé.

19h31 : Fermé depuis le mois de mars, le Machu Picchu (Pérou), fête aujourd'hui le 109e anniversaire de sa découverte par l'explorateur américain Hiram Bingham. "La date de réouverture n'est pas encore définie. Ce sera probablement au mois d'août car les cas sont en hausse dans [la région de] Cuzco", a précisé le maire du district où se trouve le monument.



(MICHAEL PORTILLO / ONLY WORLD/AFP)

18h57 : Les personnes vulnérables seraient également prioritaires pour recevoir un vaccin. Parmi elles, les personnes de plus de 65 ans, les personnes obèses ou celles qui souffrent de diabète, d'hypertension ou de maladie chronique.

18h58 : Dans cet avis, les experts listent les populations prioritaires en cas de mise sur le marché d'un vaccin, note le HuffPost. Parmi elles figurent les soignants (exposés au virus), les professeurs des écoles, les commerçants, les employés des transports (en contact avec le public) ou encore les employés d'abattoirs, les chauffeurs de taxi, les salariés sur les bateaux de croisière (qui travaillent dans un lieu clos).

18h53 : Le Conseil scientifique, le Care (Comité analyse, recherche et expertise) et le Comité vaccin Covid-19 ont publié leurs recommandations sur la stratégie à adopter en cas de disponibilité d'un vaccin contre le Covid-19.

18h42 : "C'est une mauvaise combinaison de pandémie, de réseaux sociaux et de gens qui cherchent des explications simples".


Sur CNN (en anglais), le milliardaire américain Bill Gates a répondu aux théories du complot répandues sur les réseaux sociaux, qui l'accusent d'être à l'origine de la pandémie de Covid-19.

Bill Gates, le 6 novembre 2019, lors d\'une conférence à New York (Etats-Unis).


(MICHAEL COHEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

18h38 : Plusieurs dizaines d'étudiants de la faculté de médecine de Saint-Etienne devront rembourser la prime Covid accordée par erreur fin juin par le CHU local, rapporte Le Progrès (article réservé aux abonnés). Certains d'entre eux ne respectent pas les critères d'éligibilité, parmi lesquels avoir travaillé au moins cinq demi-journées par semaine entre le 1er mars et le 30 avril, avec moins de 15 jours calendaires d'absence pendant cette période.

18h16 : Le ministre délégué aux PME, Alain Griset, a annoncé des aides financières pour les discothèques, fermées depuis quatre mois pour cause de pandémie. Les loyers, factures d'eau et d'électricité et autres frais seront pris en charge à hauteur de 15 000 euros par mois maximum, pendant trois mois, au lieu de 5 000 euros initialement prévus.

john travolta dancing GIF by Hollywood Suite

18h10 : Bonsoir @à risque et Dans le décret du 25 avril 2020, qui précise les modalités d'application du chômage partiel pour les personnes à risque, il est précisé que ces mesures sont valables "jusqu'à une date fixée par décret et au plus tard le 31 décembre 2020". Plus de détails dans notre article.

18h08 : Bonjour, avez-vous des infos concernant l’arrêt de l’activité partielle des personnes à risque ? Une date a-t-elle été fixée ? On lit tout et son contraire.

18h07 : Bonjour, est-il vrai que le gouvernement met fin au chômage partiel pour les personnes à risque ? Merci pour votre travail

18h07 : Voici un nouveau point sur l'actualité de cette journée :

• Les voyageurs en provenance de 16 pays à risque devront obligatoirement se soumettre à un test à leur arrivée à l'aéroport, s'ils ne disposent pas déjà d'un justificatif attestant qu'ils sont négatifs au Covid-19. Les personnes testées positives seront immédiatement placées en quatorzaine, a annoncé Jean Castex.

"Nous recommandons vivement aux Français d'éviter de se rendre, tant que la situation sanitaire ne s'améliore pas", en Catalogne, où la recrudescence de l'épidémie de coronavirus inquiète, a également déclaré le Premier ministre, lors d'un déplacement à l'aéroport de Roissy-Charles-de-GaulleSuivez notre direct.

• Un produit chimique hautement corrosif, issu d'un site classé Seveso des Bouches-du-Rhône, s'est déversé en mer sur plusieurs hectares, au large de Martigues. Franceinfo résume ce que l'on sait de cette nappe polluante. L'association Robin des Bois va porter plainte contre l'usine.



• La maire de Paris, Anne Hidalgo, saisit la justice pour "les graves injures publiques" contre la mairie. Cette annonce survient au lendemain de la démission de son adjoint à la Culture, Christophe Girard, fortement critiqué par des élues écologistes pour ses liens, dans les années 80, avec l'auteur Gabriel Matzneff, accusé de viols sur mineurs. Franceinfo revient sur cette démission.

17h32 : Un centre de loisirs de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) a été fermé par mesure de précaution après que le fils d'une animatrice a été testé positif au Covid-19. L'alerte a été donnée hier soir par cette animatrice, a précisé à l'AFP le maire de la ville.

17h20 : Bonjour @GabrielDePuerto. Le Premier ministre a "vivement" recommandé aux Français "d'éviter de se rendre" en Catalogne, "tant que la situation sanitaire ne s'améliore pas". Cependant, la frontière demeure ouverte. Paris discute avec Madrid afin de réduire le plus possible les flux entre l'Espagne et la France, a ajouté Jean Castex.

17h47 : Bonjour, a-t-on des nouvelles quant aux fermetures de la frontière franco-espagnole ? Merci pour votre travail !

17h17 : Des Mayennais incognito sur les route de France ? A l'heure des départs en vacances et alors que la Mayenne a fait l'actualité en raison de la circulation active du coronavirus, les demandes de changement de plaques d'immatriculation se multiplient dans le département, rapporte France 3 Pays-de-la-Loire.




17h01 : Depuis mercredi, il est possible de faire don de congés au personnel soignant. A la Banque populaire, la mesure est étendue aux proches des malades, ce qui a permis le don de plus de 170 jours de RTT à une employée dont l'époux est gravement malade du Covid-19. Elle témoigne devant la caméra de France 2.

16h59 : Le Maroc, initialement cité dans la liste de source gouvernementale, n'y figure pas "pour l'instant" selon Matignon, cité par l'AFP, qui précise que "c'est en discussion".

17h57 : Les pays concernés sont, selon Matignon : les Etats-Unis, les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Panama, l'Afrique du Sud, le Koweït, le Qatar, Israël, le Brésil, le Pérou, la Serbie, l'Algérie, la Turquie, Madagascar, l'Inde et Oman.

17h54 : Bonjour @japy3801 Les personnes qui arrivent d'un des 16 pays dits "rouges", devront obligatoirement présenter un test négatif. Ceux qui n'ont pas pu se faire tester avant le départ (parce que le pays en question n'a pas de politique de test, par exemple) seront obligatoirement testés à leur arrivée en France. Ceux qui s'avèreront positifs seront mis en quatorzaine. Là encore, c'est obligatoire.

Pour l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, cela représentera un flux d'environ 3 000 personnes testées par jour.

17h52 : Bonjour, ces tests à l'arrivée sont-ils obligatoires ou facultatifs ? Et quid de la "quarantaine" ? Sera-ce obligatoire ou facultatif ?

16h49 : Vous êtes très nombreux (et c'est normal) à nous demander quels sont les 16 pays concernés. Nous ne disposons pas de la liste complète, mais je peux vous dire que les Etats-Unis, le Brésil, Israël, l'Algérie et le Maroc en font partie. Nous vous indiquerons l'ensemble des pays concernés dès que nous recevrons la liste.

16h52 : Bonjour @Mlcharpentier. Les voyageurs venant des pays "en rouge" "devront disposer d'un test attestant qu'ils ne sont pas porteurs du virus", a déclaré Jean Castex. Les tests effectués à l'arrivée sont donc destinés à ceux qui n'ont pas pu faire un test dans le pays de provenance. "Nous savons que dans un certain nombre de ces pays, il n'existe pas de stratégie de dépistage et que l'accès aux tests est difficile", a précisé le Premier ministre. Par ailleurs, les cas positifs seront immédiatement placés en quatorzaine.

16h29 : Les tests doivent être fait avant l’arrivée en France. Faut croire que nos gouvernants sont définitivement débiles.

16h19 : Bonjour . Oui, des mesures similaires devraient être mises en place dans les ports, a indiqué le Premier ministre.

16h17 : Et pour les bateaux ?

16h16 : Voici l'allocution du Premier ministre. Il a notamment annoncé que les voyageurs en provenance de 16 pays à risque seront soumis à un test à leur arrivée dans les aéroports français.

16h17 : Le Premier ministre, Jean Castex, recommande aux Français de ne pas se rendre en Catalogne

16h17 : "Je vous rappelle que la frontière est fermée [pour ces pays]. Les seules circulations de passagers concernent des citoyens français qui résident dans ces pays, ou des citoyens de ces pays qui disposent d'une résidence principale en France. Il a été décidé que les voyageurs seront tenus de disposer d'un test attestant qu'ils ne sont pas porteurs du virus pour embarquer dans les avions."

A l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le Premier ministre a évoqué les voyageurs en provenance des "16 pays" identifiés par les autorités françaises comme étant à risque.

16h00 : Nous parlions plus tôt des pays classés "rouge". Le Premier ministre a indiqué les autorités ont identifié 16 pays où la circulation virale est particulièrement forte. Mais il n'en pas donné la liste.

15h59 : "Dans un certain nombre de pays, l'accès aux tests est difficile", a expliqué Jean Castex, pour justifier la mise en place de ce dispositif.

16h01 : "Nous avons décidé de généraliser les tests à l'arrivée", annonce Jean Castex lors de sa visite à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. La mise en place du dispositif aura lieu "dans les jours qui viennent et, au plus tard, au 1er août".

15h54 : Et les passagers venant d’un pays classé vert ? Ils ne devront pas être testés, mais devront prouver qu’ils viennent d’un pays vert par une attestation. Sont pour l'instant considérés comme en "zone rouge", les pays qui ne figurent pas dans cet arrêté du 10 juillet et qui n'appartiennent pas à l'UE.

15h44 : Les règles de dépistage vont évoluer à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, vient d'expliquer la direction de l'aéroport à Jean Castex. Les passagers venus d'un pays classés en rouge devront présenter un document qui prouve qu’ils ont réalisé un test PCR, qui s’est révélé négatif. En l’absence de test réalisé en amont du voyage, le passager devra se soumettre à un dépistage au sein de l’aéroport. En cas de refus, la personne pourrait être placée en quarantaine.

15h44 : Des nouvelles du Conseil de défense ? Je dois rentrer dans 10 jours après avoir été bloqué 5 mois, je crains que ce retour soit compromis... Pensez aux expatriés !

15h42 : La mortalité reste forte en Iran. Les autorités ont enregistré 215 nouveaux décès dus au coronavirus ces dernières 24 heures. Au total, 15 289 personnes sont mortes du Covid-19 dans le pays.

15h47 : En Corse, des équipes de pompiers et de gendarmes ont également déployé à Porto-Vecchio le dispositif qui devrait bientôt permettre de détecter des cas de Covid-19 grâce à des chiens renifleurs. Ces deux malinois sont entraînés à identifier l'odeur du Covid-19 dans la sueur.

15h46 : Dans une école de dressage de Ulmen, en Allemagne, cette femelle labrador, nommée Lotta, apprend à reconnaître des cas de coronavirus.

(THOMAS FREY / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP)

15h50 : En cette saison touristique et alors que 15 millions de personnes ont été infectées sur la planète, le Premier ministre fait le tour des dispositifs déployés pour les passagers tant au départ qu'à l'arrivée. Dans cet article, notre journaliste Fabien Magnenou revient sur la délicate organisation des contrôles pour arrêter le Covid-19 à la frontière.

15h52 : Jean Castex effectue une visite à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Le Premier ministre doit notamment présenter les modalités d’accès aux aéroports et les dispositifs sanitaires pour les voyageurs. Suivez sa visite en direct ici.