DIRECT. Coronavirus : le président chilien s'inquiète pour le système de santé du pays, "très proche de la limite" avec près de 70 000 cas de Covid-19

Le ministère de la Santé chilien a comptabilisé 3 709 nouveaux cas ces dernières 24 heures.

Le président Sebastian Pinera lors d\'une inauguration à Santiago, le 29 janvier 2020.
Le président Sebastian Pinera lors d'une inauguration à Santiago, le 29 janvier 2020. (EDGARD GARRIDO / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

"Nous sommes très proches de la limite", a prévenu le chef de l'Etat chilien Sebastian Pinera dimanche 25 mai lors d'une visite de l'hôpital de Santiago, qui concentre le plus de malades du coronavirus. Le Chili approche désormais des 70 000 cas de Covid-19 sur son territoire, après une augmentation rapide et importante ces derniers jours. Le ministère de la Santé chilien a comptabilisé 3 709 nouveaux cas ces dernières 24 heures, alors que la moitié de la population chilienne, soit près de 19 millions de personnes, est soumise à un confinement obligatoire. C'est notamment le cas des habitants de la capitale du pays, Santiago. Suivez notre direct.

 La tension continue de baisser en réanimation. La Direction générale de la santé (DGS) a indiqué dimanche 24 mai que 17 185 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au Covid-19 et que 121 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. Le solde des patients hospitalisés augmente de 7 personnes par rapport à hier. Au total, 1 655 malades atteints d’une forme sévère de la maladie ont été hospitalisés en réanimation et 24 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation ces dernières 24 heures. "Le solde reste négatif en réanimation, avec 10 malades de Covid-19 en moins par rapport à hier, mais le nombre total de malades en réanimation toutes causes confondues reste élevé à 5 600", prévient la DGS.

 Réouverture des écoles outre-Manche. Le Premier ministre britannique a confirmé, dimanche 24 mai, la réouverture partielle des établissements scolaires au Royaume-Uni à partir du 3 juin. Le retour se fera progressivement et par tranches d'âge pour les écoles primaires, concernant d'abord les élèves agés de 4 à 6 ans et de 10 à 11 ans, a précisé Boris Johnson lors du point de presse quotidien du gouvernement sur la lutte contre le coronavirus. "L'éducation de nos enfants est cruciale", a-t-il expliqué, assurant par ailleurs qu'en procédant de façon graduelle et progressive, le gouvernement faisait preuve d'assez de prudence.

De nouvelles fermetures d'établissement en France. Une école maternelle et une école primaire de Villeneuve-d'Ascq (Nord), ainsi qu'une maternelle à Toulouse, referment "jusqu'à nouvel ordre" après la détection de cas de Covid-19 parmi les agents municipaux ayant travaillé dans les locaux, ont annoncé les mairies des deux communes. "J'ai appris ce 22 mai un cas de contamination par le Covid-19 d'un agent municipal ayant travaillé à l'école Calmette", indique le maire, Gérard Caudron, dans un communiqué, dimanche 24 mai. A Toulouse, l'école maternelle Ernest Renan, "accueillant de 8 à 10 enfants", restera aussi fermée lundi jusqu'à nouvel ordre après la confirmation de la contamination d'une agente, a indiqué à l'AFP Marion Lalane-de-Laubadère, adjointe au maire chargée de l'Education.

 Des exonérations pour le tourisme, la restauration, la culture et le sport. L'exécutif va exonérer de 3 milliards d'euros de cotisations sociales les sociétés de secteurs comme la restauration, le tourisme, la culture ou le sport, durement touchés par la crise du Covid-19, a annoncé dimanche 24 mai Gérald Darmanin. En dehors de ces domaines , les sociétés ayant vu leurs cotisations sociales reportées pourront étaler leur paiement sur une période pouvant atteindre 36 mois, a précisé le ministre de l'Action et des Comptes publics lors de l'émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Un Aïd el-Fitr encadré par des restrictions. Les musulmans célèbrent dimanche la fin du ramadan, une fête encadrée dans de nombreux pays par de sévères restrictions pour éviter un rebond de la pandémie de coronavirus. Plusieurs pays comme l'Egypte, l'Irak, la Turquie ou la Syrie ont interdit les prières collectives par crainte d'une propagation du Covid-19. L'Arabie saoudite, qui abrite les lieux les plus saints de l'islam, a instauré un couvre-feu total de cinq jours depuis samedi.

 Un nouveau "travel ban". Les Etats-Unis vont annoncer une interdiction des voyages en provenance du Brésil, devenu l'un des pays les plus touchés au monde par la pandémie de coronavirus, a indiqué, dimanche 24 mai, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Robert O'Brien. "Je pense que nous allons avoir une nouvelle décision aujourd'hui liée aux voyages vis-à-vis du Brésil, comme nous l'avons fait avec le Royaume-Uni et l'Europe et la Chine, et nous espérons que ce sera temporaire", a-t-il déclaré sur CBS le responsable, dont le pays a lui-même enregistré près de 100 000 décès dus au virus. Les Etats-Unis et le Brésil font partie des pays les plus durement touchés par la pandémie.