Crise en Guadeloupe : prolongement du couvre-feu sur fond de négociations tendues

Publié
Crise en Guadeloupe : prolongement du couvre-feu sur fond de négociations tendues
Article rédigé par
A. Brogat, V. Huon - France 2
France Télévisions

En Guadeloupe, où les manifestants s’opposent aux forces de l’ordre depuis une semaine, le couvre-feu a été prolongé jusqu’au samedi 27 novembre. Les négociations entre professionnels de santé et élus ont du mal à avancer.

À Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, hormis quelques barrages sur les routes, la situation semble s’être un peu apaisée dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 novembre. La veille, des négociations ont eu lieu entre les élus locaux et les professionnels de santé, mais pour ces derniers, les premières annonces du gouvernement ne répondent pas à leurs revendications. "Nous demandons la liberté de disposer de notre corps et de continuer à exercer", explique une manifestante.

Un premier pas du gouvernement

Sur l’île, les vaccins à ARN messagers font peur à beaucoup de monde. Alors, le gouvernement a fait un premier pas en s’engageant à fournir des vaccins différents aux soignants qui le désirent. Mais il subsiste un autre problème : la Guadeloupe est très en retard sur la campagne vaccinale et les nouvelles mesures qui pourraient être annoncées au niveau national risquent d’empirer la situation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.