Covid-19 : les élections municipales en péril ?

Alors que le Covid-19 gagne du terrain en France et que de nombreuses décisions sanitaires sont prises, la question se pose d'un éventuel report des élections municipales. Entre inquiétudes des citoyens et quarantaines de candidats, rien n'est moins sûr.

FRANCE 2

Entre la propagation du Covid-19 et les élections municipales françaises, qui aura le dernier mot ? Tandis que dans l'Oise, deux candidats sont en quarantaine, le président des maires du département, Alain Vasselle, envisage un report des élections municipales. "Si le virus se propage et prend une ampleur plus importante que celle que nous connaissons aujourd'hui, et si le gouvernement ne veut pas prendre de risques pour la santé de nos citoyens (...) il faudra se poser la question de si l'on maintient ou ne maintient pas les municipales ou ne pas les reculer de trois semaines ou un mois", se questionne-t-il.

Pas de report en vue du côté du gouvernement

"On a tellement peur [du Covid-19] qu'on a peur de sortir de la maison, et puis je n'irai pas", témoigne cette habitante de Compiègne (Oise). "Il ne faut pas exagérer, ça tourne à la psychose (...) Reporter d'un mois, pourquoi ? Dans un mois, ça sera pareil", ajoute un autre Compiégnois. Mais le report est-il légalement possible ? Oui, d'après le constitutionnaliste Jean-Philippe Derosier, mais à certaines conditions. Du côté du gouvernement, la question d'un éventuel report ne se pose pas. Il n'y a d'ailleurs jamais eu de report pour cause sanitaire, et le dernier date de 1973 pour les élections législatives à La Réunion, à cause d'un cyclone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un électeur français dans un bureau de vote de Montréal (Canada), samedi 25 mai 2019.
Un électeur français dans un bureau de vote de Montréal (Canada), samedi 25 mai 2019. (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS / AFP)