Hôpital public : plus de 1 000 médecins démissionnent

Pour inciter le gouvernement à sauver l'hôpital public, plus de 1 000 médecins chefs de service ont posé leurs démissions, mardi 14 janvier.

FRANCE 2

Plus de 1 000 médecins venus de toute la France ont choisi de démissionner. Leur décision a été annoncée mardi 14 janvier, au cours d'une conférence de presse. Les praticiens continueront de soigner les malades, mais abandonnent leurs fonctions administratives. Plus de gestion de plannings, de matériels, plus de réunions financières, de quoi gripper les rouages de l'hôpital.

Des aides jugées insuffisantes

En novembre 2019, la ministre de la Santé avait annoncé un plan d'urgence pour sauver l'hôpital, avec, à la clef, la reprise d'un tiers de la dette et une rallonge budgétaire de 300 millions d'euros en 2020. Dans la lettre qu'ils ont envoyée à Agnès Buzyn, les médecins estiment que "c'est trop peu, trop étalé dans le temps". Eux réclament 600 millions d'euros supplémentaires, une revalorisation des salaires et que l'hôpital ne soit plus considéré comme une entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une étudiante en médecine manifeste place de la République, à Paris, le 17 décembre 2019.
Une étudiante en médecine manifeste place de la République, à Paris, le 17 décembre 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)