Mayenne : les urgences des trois hôpitaux du département fermées toutes les nuits cet été

L'ARS des Pays-de-la-Loire explique que les trois services ne seront ouverts qu'en cas "d'urgences vitales".
Article rédigé par France Info - Avec France Bleu Mayenne
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le centre hospitalier de Laval en Mayenne, le 7 novembre 2021. (MARC OLLIVIER / MAXPPP)

L'agence régionale de santé a annoncé lundi 26 juin la fermeture nocturne tout l'été des trois services d'urgence des hôpitaux de la Mayenne, dans un communiqué consulté par France Bleu Mayenne. Concrètement, cela signifie que les patients devront appeler le 15 avant d'accéder aux urgences de 18h30 à 8 heures. Ils ne pourront s'y rendre spontanément.

Les services des urgences des trois hôpitaux du département (Laval, Mayenne, Château-Gontier-sur-Mayenne) seront fermés toutes les nuits de l'été à partir du 3 juillet 2023. L’ARS invoque le manque de médecins. Les trois services ne seront ouverts qu'en cas "d'urgences vitales" explique l'agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire.

"Nos organisations ne tiennent pas à grand-chose"

Pendant plusieurs mois, l'ARS et les directions des trois hôpitaux ont réfléchi à des fermetures alternées pendant l'été pour qu'il y ait toujours un service des urgences d'ouvert dans le département. Mais le scenario a été abandonné selon Eric Alban-Giroux, directeur de l'hôpital de Château-Gontier-sur-Mayenne : "On avait prévu une organisation territoriale qui tenait à peu près, mais tout a volé en éclat avec un médecin qui a décidé de gérer son dispositif autrement. Nos organisations ne tiennent pas à grand-chose", confie le directeur à France Bleu Mayenne.

Les 306 000 habitants de la Mayenne ne pourront donc pas se rendre aux urgences spontanément tout cet été. "Depuis de nombreuses années, l'accès aux urgences à l'hôpital public est le seul moyen d'accès aux soins pour de nombreux Mayennais qui n'ont pas de médecin traitant", rappelle Maxime Lebigot, président de l'association des citoyens contre les déserts médicaux (ACCDM).

Cet été, la Mayenne accueille de nombreux événements. "Il y a de nombreux festivals en Mayenne, comme le V and B Fest [120 000 spectateurs sur trois jours], il y a aussi des matchs de Ligue 2 au stade Francis Le Basser, donc il ne va pas falloir être malade", déclare Maxime Lebigot. Son association envisage de saisir la procureure de la République pour "mise en danger de la vie d'autrui". Le département de la Mayenne est le troisième désert médical de France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.