Cet article date de plus de douze ans.

Grippe A: un appel à débat

Appel d'une cinquantaine de responsables politiques de gauche, syndicalistes, associatifs, chercheurs et médecins
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Appel d'une cinquantaine de responsables politiques de gauche, syndicalistes, associatifs, chercheurs et médecinsAppel d'une cinquantaine de responsables politiques de gauche, syndicalistes, associatifs, chercheurs et médecins

En signant cet appel dans Libération de mardi, ils veulent demander aux pouvoirs publics "d'ouvrir au plus vite le débat" sur la grippe H1N1.

Selon eux, "la lutte contre la pandémie de grippe A ne pourra se résumer à une seule réponse technique, agrémentée de choix individuels. Elle doit être une réponse collective", écrivent les signataires.

Ils estiment que "les décisions ne doivent pas être prises dans un cénacle d'experts". Et "face au risque, encore hypothétique, de l'arrivée massive de ce virus, nous appelons à sortir de nos réponses toutes faites, à casser les barrières, à ouvrir les initiatives, à mobiliser l'énorme tissu associatif", écrivent-ils.

Et d'ajouter: "Nous appelons, chacun et les pouvoirs publics en premier chef, à en débattre. Et à mettre au premier plan de la riposte collective, la solidarité".

Cet appel est signé par des médecins, chercheurs dont Françoise Barre-Sinoussi (prix Nobel de Médecine), des responsables d'ONG et d'associations dont Olivier Bernard (Médecins du Monde), Marie-Pierre Allié (Médecins sans frontières) et Rony Brauman (SAMU-Social). Plusieurs responsables politiques de gauche sont également signataires dont Martine Aubry, Jean-Paul Huchon, Manuel Valls (PS), Noël Mamère et Cécile Duflot (Verts), Marie George Buffet (PCF), Olivier Besancenot (NPA). Parmi les syndicalistes figurent François Chérèque (CFDT), Alain Olive (Unsa), Annick Coupé (Solidaires) et Gérard Aschieri (FSU).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.