Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo "Je veux des actes" : Le maire de Grande-Synthe attaque l'État pour son inaction contre le changement climatique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Damien Carême, le maire de Grande-Synthe attaque l'État pour son inaction en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Voici sa tribune.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Damien Carême, le maire de Grande-Synthe attaque l'État pour son inaction en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Voici sa tribune.

"Si je témoigne sur Brut aujourd’hui, c'est parce que je viens de faire un recours gracieux auprès du gouvernement français pour son inaction en matière de changement climatique." Ce jeudi 22 novembre, le maire écologiste de Grande-Synthe dans le Nord a donné une tribune pour expliquer pourquoi il avait pris la décision d'attaquer l'État en justice. Le maire se dit "inquiet face au changement climatique, notamment depuis le rapport du GIEC", explique-t-il. Dans un rapport rendu fin septembre, les scientifiques ont exposé les multiples conséquences d'un réchauffement climatique au-delà de 1,5 degré. Selon le maire, "on n'est vraiment pas sur la trajectoire qui convient […] et ces phénomènes météorologiques, climatiques, vont s'enchaîner. La mer risque de monter très fortement et les eaux tombées sur notre région seront de plus en plus importantes."

"Ne pas opposer écologie et citoyens"

Cette action se déroulera en plusieurs étapes. "La première, c'est un recours gracieux, le gouvernement a aujourd'hui deux mois pour me répondre et si au bout de deux mois il n'y en a pas, on intentera une action en justice." Pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique, Damien Carême exige des actes. "Moi, les mots ne me suffisent plus", s'agace-t-il. "Il faut vraiment s'engager, il y a urgence à faire aujourd'hui." Pour le maire, "ce qui manque au niveau des gouvernements, c'est de l'audace, c'est de la volonté politique de vouloir changer réellement les choses." Selon lui, il est nécéssaire de changer de modèle. "Donc, c'est de se battre contre les lobbies, c'est imposer ses choix politiques et ne pas jouer les uns contre les autres." Un modèle qu'il a déjà mis en place à Grande-Synthe. "Tout ce que je fais aujourd’hui, en matière de protection de l'environnement, ça rend aussi du pouvoir d'achat à mes concitoyens et c'est ça qu'on doit mettre en œuvre en France. Ce n'est pas opposer l'écologie et les citoyens et le pouvoir d'achat. Quand on réussit à mixer les deux, ça marche de pair et donc chacun y est gagnant."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.