Punaises de lit : un fléau de plus en plus fréquent

Alors qu'elles avaient quasiment disparu dans les années 50, les punaises de lit font cette année un retour en force. Elles envahissent les internats, les chambres d'étudiants et les appartements parisiens. Elles piquent et provoquent des lésions. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les punaises de lit envahissent cette résidence universitaire depuis la rentrée. Début septembre, elles piquaient des spectateurs dans un cinéma de Toulon dans le Var. En août à Marseille (Bouches-du-Rhône), elles ont même perturbé tout le service des urgences du centre hospitalier de la Timone. Ces parasites se logent jusque dans nos draps. Les périodes de retour de vacances sont propices à leur prolifération. Une fois qu'elles sont là, les punaises de lit sont très difficiles à déloger.

600 euros pour une désinfection professionnelle

C'est ce qu'a vécu ce locataire parisien. Pour s'en débarrasser, le protocole est très contraignant. Il faut d'abord mettre tout son linge dans des sacs au congélateur. C'est ensuite tout son appartement qui est désinsectisé à deux reprises dans les moindres recoins : du matelas jusqu'aux plaintes. Coût de l'intervention : 600 euros. Le locataire doit quitter son appartement pendant quatre heures, car le produit chimique appliqué est toxique. Cela ne suffit d'ailleurs pas toujours. L'Ile-de-France est la région la plus touchée par les punaises de lit. En deux ans, leur nombre aurait plus que doublé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une punaise de lit. De la taille d\'un pépin de raisin, elles se nourrissent de sang et peuvent pondre jusqu\'à 500 œufs dans une vie.
Une punaise de lit. De la taille d'un pépin de raisin, elles se nourrissent de sang et peuvent pondre jusqu'à 500 œufs dans une vie. (JEWEL SAMAD / AFP)