Nord : la centrale nucléaire, poumon économique de Gravelines

Publié
Nord : la centrale nucléaire, poumon économique de Gravelines
France 2
Article rédigé par
O.Longueval, A.Lépinay, A-.M.Boudin - France 2
France Télévisions

Il existe en France 18 centrales nucléaires. Que gagnent les communes qui les accueillent, et comment vit-on à côté d'une centrale ? Les équipes de France Télévisions se sont rendues à Gravelines, près de Dunkerque.  

À Gravelines (Nord), les réacteurs nucléaires font partie du paysage depuis 40 ans. La ville héberge la centrale la plus importante de l'Europe de l'Ouest, qui génère près de 15 000 emplois dans toute la région, dont 2 000 directement sur place. Les habitants y sont tous liées, de près ou de loin. "'S'il n'y avait pas de centrale, il n'y aurait rien à Gravelines", confie une habitante. Jeanne Millois reçoit quant à elle grâce à la centrale de nombreux consommateurs dans son café.    

Inquiétude des associations 

Depuis sa mise en service en 1980, le site a attiré de nombreuses industries. "Elle fournit l'électricité a quasiment tout le Nord-Pas-de-Calais, elle a permis l'installation de gros consommateurs d'électricité, (…) ce qui a permis de dynamiser [la] communauté urbaine de Dunkerque, et de faire des investissements tout à fait exceptionnels, par exemple le bus gratuit", explique Bertrand Ringot, maire (PS) de Gravelines. La présence du nucléaire inquiète néanmoins les associations, pour des raisons de sécurité et d'environnement. "On ne maitrise pas le problème des déchets, qui vont être légués aux générations suivantes", prévient Jean Sename, de l'association "Les Amis de la Terre " 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.