Canicule : quels risques pour l'organisme ?

Malgré les recommandations certains n'hésitent pas à prendre des risques. Quelles sont les conséquences de la canicule sur le corps et quels sont les comportements à risque ?

FRANCE 2

Il est midi, il fait déjà 30°C à l'ombre du bois de Boulogne (Paris) samedi 29 juin, mais pas de quoi arrêter les coureurs invétérés. Courir pendant la canicule est fortement déconseillé, car, lors d'un effort, le corps monte en température. "Le premier risque va être de se déshydrater et d'avoir le coup de chaleur, de se sentir mal, d'avoir des maux de tête, ça peut aller jusqu'à un malaise. Des personnes doivent être hospitalisées pour ça", explique le docteur Katia Mazalovic, membre du collège général des généralistes enseignants.

Attention lors des baignades

Faut-il alors se baigner pour faire baisser la température ? Oui, mais avec des précautions. À Cergy-Pontoise, sur la base de loisirs, 11 maîtres nageur surveillent l'étang, car avec une température de l'eau à 23 degrés et une température au soleil a plus de 40, le corps peut subir une hydrocution, le résultat d'un choc thermique, notamment après le repas. Le risque de choc thermique augmente avec une exposition prolongée au soleil : hydratation, casquette et crème solaire sont les meilleurs alliés.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu\'on appelle des \"îlots de chaleur\". 
A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu'on appelle des "îlots de chaleur".  (LUDOVIC MARIN / AFP)