Cet article date de plus de trois ans.

Déserts médicaux : accélérer la télémédecine et les stages en cabinets

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Déserts médicaux : accélérer la télémédecine et les stages en cabinets
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement a présenté plusieurs propositions pour favoriser l'accès aux soins, ce vendredi 13 octobre.

Le gouvernement souhaite accélérer les mesures contre les déserts médicaux. Parmi les mesures présentées par le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, une des plus importantes est d'accélérer la télémédecine : transmettre des images médicales via internet à longue distance. "Cette technologie est expérimentale, il n'y a même pas de prix de la téléconsultation", nuance Jean-Christophe Batteria, journaliste de France 3. Il faut également l'internet à haut débit pour faire fonctionner ce système et de nombreuses zones rurales n'en disposent pas.

Pas de numerus clausus

Autre mesure : favoriser les stages chez les médecins libéraux. "C'est une vieille revendication des syndicats des médecins, parce qu’on s'aperçoit que très souvent les étudiants en médecine font leur stage dans les hôpitaux alors qu'ils n'en trouvent pas en cabinet", poursuit le journaliste. Pour susciter les vocations, la prime d'accueil d'un étudiant est passée de 600 à 900 euros. Grand absent de la journée : le numérus clausus. Ce nombre permet d'ajuster le nombre d'étudiants admis en médecine et ne sera pas modifié.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.