Noix de Saint-Jacques : les pêcheurs respectent la ressource

C'est la pleine saison des noix de Saint-Jacques en cette période de fêtes. Si ce coquillage se retrouve sur les tables chaque année, c'est parce que la ressource a été protégée.

FRANCE 3

Port-en-Bessin (Calvados) est le port incontournable pour les coquilles Saint-Jacques. Chaque année, ce sont 17 000 tonnes de coquilles qui sont pêchées au large des côtes normandes. C'est la moitié de la production nationale. C'est là que Quentin Yonnet, patron marin pêcheur, réalise 60% de son chiffre d'affaires. À la sortie de la mer, première étape : nettoyer les coquilles et surtout faire le tri.

Des quotas et des heures de pêche à respecter

En baie de Seine, zone exclusivement réservée aux pêcheurs français, les marins s'imposent des limitations très strictes. En plus de 11cm minimum, pour laisser le temps à la coquille de se reproduire, ils ont des quotas et des heures de pêche à respecter. "L'avenir de la pêche, c'est la surveillance", assure Quentin. Les restrictions sont presque aussi vieilles que la pêche à la coquille elle-même. Aujourd'hui, la profession récolte les fruits de ses efforts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Coquilles Saint-Jacques de Chausey (Normandie), à la poissonnerie de Terroir d\'Avenir, à Paris. 
Coquilles Saint-Jacques de Chausey (Normandie), à la poissonnerie de Terroir d'Avenir, à Paris.  (Laurent Mariotte / Radio France)