La Nutella, un produit phare sur fond de polémiques

Depuis 54 ans, Ferrero commercialise sa célèbre pâte à tartiner. Très populaire, le Nutella est pourtant un produit très controversé.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

On en consomme en moyenne un kilo par an. Le Nutella est né en 1964. Dans la période d’après-guerre où le cacao est rare et cher,  Pietro Ferrero, fondateur de l’entreprise du même nom, a l’idée d’une pâte à tartiner à la noisette. Aujourd’hui, la famille Ferrero est la première fortune d’Italie et le Nutella représente 1,7 milliard de chiffre d'affaires avec ses 350 000 tonnes produites chaque année. Les Allemands en sont les premiers consommateurs, devant les Français et les Italiens. 

Preuve que cette pâte à tartiner est un produit phare, les scènes surréalistes de bousculades, de cohues, voire d’"émeutes" survenues dans les magasins Intermarché à la suite de l’annonce d’une promotion entre le 25 et le 27 janvier. Pourtant, le Nutella est aussi un produit très controversé.

L’utilisation de l’huile de palme

La principale polémique qui touche la célèbre pâte à tartiner est l’utilisation de l’huile de palme, un conservateur qui remplace le beurre. Le Nutella en est composé de 20%, c’est donc l’un de ses composants essentiels. 185 000 tonnes d'huile de palme par an sont utilisées pour sa confection. Le Nutella serait responsable en partie de la déforestation en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique latine. 

En 2012, avec "l’amendement Nutella", des sénateurs français avaient voulu taxer davantage l’huile de palme, mais sans succès. Ségolène Royal, alors ministre de l’Écologie, avait même proposé un boycott, avant de rétropédaler. Son initiative avait frôlé l’incident diplomatique avec l’Italie. Le député du parti démocrate italien, Michele Anzaldi, avait dénoncé un "dérapage vilain et grave de la France sur l'excellence italienne" et avait demandé à Ségolène Royal de s’excuser. Ce qu’elle fit très rapidement : "Mille excuses pour la polémique sur le #Nutella" avait-elle posté sur Twitter avant d’exprimer son souhait d’"éteindre la polémique" au plus vite.

Le Nutella, dangereux pour la santé ? 

Outre son impact néfaste sur l’environnement, l’huile de palme serait dangereuse pour la santé. Cette huile contient notamment 45 % d’acides gras saturés, qui augmentent le risque de maladies cardiovasculaires. De plus, une étude réalisée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) en janvier 2017 révélait que l’huile de palme était cancérogène. Mais son avis n’est pas contraignant et n’est pas partagé par tous les professionnels. Ferrero s’était défendu en avançant l’argument que les éléments cancérigènes apparaissent lorsque l'huile de palme est chauffée à 200 degrés.

Par ailleurs, le Nutella est composé de 50% de sucre. En novembre dernier, Ferrero a discrètement modifié la composition de la célèbre pâte à tartiner. Selon l'association allemande de défense des consommateurs, Verbraucherzentrale Hamburg, qui a comparé les étiquettes, il y aurait moins de gras mais plus de sucre. Toutefois, la forte dose d’huile de palme est restée inchangée. À titre de comparaison, 100 grammes de Nutella contiennent plus de calories qu’un Big Mac. 

La Nutella, un produit phare sur fond de polémiques
La Nutella, un produit phare sur fond de polémiques (BRUT)