Cet article date de plus d'onze ans.

Irlande : un référendum sur l'austérité

L'Irlande vote un référendum sur le Traité budgétaire adopté par 25 pays sur les 27 de l'Union européenne. Un Traité qui impose des règles plus strictes pour la maîtrise des dépenses publiques.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

L'Irlande est le seul des 25 pays à consulter son peuple.
Même si Dublin ne dispose pas d'un veto pour annuler le Traité, ce référendum
est suivi de près à Bruxelles. Une victoire du NON serait perçue comme une
victoire contre l'austérité.

Mais les Irlandais, qui ont déjà rejeté les Traités de Nice
et de Lisbonne en 2001 puis en 2008, devraient voter OUI. La participation est le point clé de ce référendum et les analystes s'attendent à une participation inférieure aux 59% du référendum sur le Traité de Lisbonne.

Nigéria

Le Nord du pays est en proie depuis plus d'un an à des
attentats à répétition perpétrés par la secte islamiste Boko Haram. Dans douze Etats du Nord Nigeria, la sharia prévaut depuis

  1. Une sharia allégée, essentiellement politique, mais qui s'accompagne
    d'une police religieuse.

A Kano, la police religieuse joue les entremetteuses. On les appelle les Hizba. Ils sont chargés de vérifier
la bonne application de la loi islamique. Il y a trois semaines, ils ont
commencé à unir des veuves et des divorcés. Cent couples ont été formés pour le
moment sur les 5.000 qui doivent être formés.

Chine

L'heure du grand rendez vous de l'Asie avec le vin le
champagne et les spiritueux a sonné : Vinexpo, le salon des vins et spiritueux
a ouvert ses portes hier à Hong Kong.

Cette année plus de 1.000 exposants, en provenance de 28
pays, participent à ce salon. Florence de Changy est allée goûter pour nous à la dégustation de l'Union des grands crus qui se tenait dans le cadre du
salon.

Espagne

Les mineurs espagnols sont en grève. Pour tenter de faire
baisser le déficit, le gouvernement de Mariano Rajoy a pratiqué des coupes
sombres dans le budget.

Les travailleurs des mines de charbon en font les
frais. Les subventions au secteur ont baissé de 60% cette année. Impossible
dans ces conditions de rentabiliser les exploitations disent à la fois les
travailleurs, qui ont peur pour leur emploi, et leurs patrons qui craignent de
devoir mettre la clé sous la porte. Aujourd'hui, des milliers de mineurs se sont rassemblés à
Madrid pour exiger un plan d'aide au secteur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.