Cet article date de plus de huit ans.

Grèves en Grèce et en Tunisie

écouter
Journée de grève en Grèce et en Tunisie. A Athènes les fonctionnaires descendent dans la rue contre la restructuration drastique qui les attend avec mutation forcée et forte réduction de salaires. A Tunis, les journalistes accusent la justice d'être à la botte du pouvoir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

La Grèce marchera au ralenti toute cette semaine pour cause
de grève dans le secteur public notamment l'éducation et la santé. 36.500
fonctionnaires dont une majorité de médecins et enseignants seront soit
licenciés soit mutés avec une nouvelle réduction de 25% de leurs salaires. Les médecins
et les patients sont dans la rue.

Tunisie

A l'appel du syndicat national des journalistes, la
profession souhaite protester contre la justice qu'elle dit être à la botte du
gouvernement. Plusieurs arrestations de journalistes ces derniers jours
inquiètent le secteur des médias quant à la question de la liberté d'expression
dans la Tunisie post révolutionnaire.

Le syndicat des journalistes a décidé de boycotter les
activités de l'Assemblée nationale constituante, du gouvernement et de la présidence
de la République. Ce lundi, les journalistes avaient déjà manifesté à Tunis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.