Cet article date de plus de dix ans.

Transportez-moi à Venise

Kathel Boulanger, est, entre autres championne du monde de voltige, mais aussi pilote de ligne à Air France. C'est elle qui nous emmène aujourd'hui pour nous faire découvrir tous les moyens de transports à Venise. Et c'est elle aussi qui peut vous faire gagner 2 billets sur cette magnifique destination...embarquement imminent!
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 15 min
  (©)

Si vous rêvez de découvrir Venise, France Info et Air France vous
offrent la
possibilité de gagner un billet d'avion pour deux personnes
. Pour
jouer, cliquez ici : et écoutez (et lisez) la chronique , vous y trouverez des
éléments de réponses !

Lorsqu'elle  n'est pas aux commandes de son Boeing, Kathel Boulanger pratique la voltige et a déjà un beau palmarès à son actif : 5 fois championne de France, vice-championne du monde et d'Europe sans compter tous les podiums. Malgré les 300 tonnes d'écarts entre son avion de voltige et son avion de ligne, la passion du vol et la recherche de perfection est toujours la même. Décollage immédiat!

Venise,
c'est 60 000 habitants qui accueillent chaque année 21 millions de
touristes ! il vaut mieux choisir sa période  pour ne pas subir la foule... Près de 8 millions
de passagers atterrissent sur l'aéroport de Marco Polo en bordure de la lagune,
à 13 kilomètres de Venise.

C'est
le seul aéroport au monde à être relié au centre-ville par un taxi-bateau. Vous
sortez de l'aéroport à pied et embarquez sur le vaporetto. Une heure de trajet
pour découvrir peu à peu Venise et accoster sur la célèbre Place Saint-Marc est
un beau début de visite.

Ensuite,
il vous reste vos jambes pour découvrir les ruelles vénitiennes et les bateaux
pour traverser les canaux.

Où que
l'on se trouve, il est possible de trouver un bateau pour se transporter. Une
quinzaine de lignes de vaporettos filent à toute allure, les taxi-bateaux sont
nombreux et les incontournables gondoles sont toujours là depuis des siècles.
Elles étaient plus de 10 000 au 20ème siècle, elle ne sont plus
que 430 environ aujourdhui.

Barques à fond plat, leur asymétrie
permet de naviguer avec un seul aviron (plus large à bâbord). Le Gondolier
adopte plusieurs positions dont chacune est adaptée à une direction
particulière. À observer !

Il ne reste qu'un seul atelier de construction et réparation de
gondoles, qui ne sort plus que dix unités par an. La gondole vénitienne c'est
un peu le stradivarius du bateau : huit
types de bois différents qui doivent être sans défaut, ne construction qui
peut prendre plusieurs mois...s'il vous prenait l'envie d'en acheter une :
compter quand même environ : 20 000 €.

Naviguer dans
les rues , ou l'eau remplace le pavé est unique, plus de 400 ponts donnent accès
à des ruelles étroites...le dépaysement est total !

On se déplace en bateau d'une île à
l'autre. L'ile de Murano avec ses célèbres verriers est certainement la plus
fameuse.

Le transport
public est garanti par un réseau de communication aquatique qui se développe à
travers des lignes opérées par des vaporettos ou batellos : environ 230 passagers par bateau, avec des fréquences toutes
les 10mns. La ligne 1, mythique, parcourt le Grand Canal et la 2 permet
d'avoir une vue d'ensemble sur Venise.

Le traghetto
: service de navette traditionnelle qui
permet d'aller d'une rive à l'autre du Grand Canal.

le point de vue et les conseils de Khatel :

lorsque vous sortez de l'aéroport, marchez 10 minutes pour prendre le bateau qui vous emmènera directement à la fameuse place Saint Marc : c'est la meilleure façon d'avoir un premier regard sur cette ville magique.

prenez ces bateaux également la  nuit : voir Venise éclairée depuis la lagune est un spectacle unique.

et puis, perdez-vous dans les ruelles terrestres et fluviales, il y a toujours quelque chose à découvrir...

Et peut être serais-je, un jour votre pilote sur une ligne d'Air France, ou alors vous aurais comme spectateur de mes figures de voltige dans  mes meetings...dans tous les cas , je serais heureuse de vous recevoir !

La carrière de Kathel à Air France -

Pilote de ligne à Air France depuis 2001 ( B737 et B777), Instructrice Boeing 777, Membre de l'Equipe de France de voltige depuis 2004, - Palmarès:. Vice-Championne du Monde 2007, .Vice-Championne d'Europe 2010-2012,. 5 fois Championne de France, Participe du 9 au 20 octobre 2013 au Championnat du Monde, à Sherman, Texas, Vole sur un XtrêmeAir 41, tout carbone, 600Kg, 330 CV, Représente la marque Warter Aviation depuis
cette année.

Bonus sur Venise

HISTOIRE  : cité marchande profitant de sa situation entre Orient et Occident.
À la fin du premier millénaire : création d'une cité-état quasi-autonome.
Établissent des comptoirs autour de la Méditerranée. Deviennent les premiers
marchands de l'Europe, concurrencés par Gênes. Les Vénitiens mieux placés sur
l'Adriatique, dopent leur flotte marchande au cours du XIIème siècle en créant
l'Arsenal qui alimente la machine de guerre économique.

À partir du XIIIème siècle, devient un empire colonial et donc militaire.
Apogée au XVème siècle. Puis faire face aux Ottomans. Venise s'endette, mais
devient la capitale des plaisirs (le carnaval, au XVIIIème siècle, pouvait
durer 6 mois)

XIXème siècle : le train relie Venise au reste de l'Italie. Grâce à
Napoléon III qui organise une consultation, les Vénitiens choisissent le
rattachement à l'Italie. Nouveau port (la Marittima), nouveau pont routier,
travaux visant à rendre la ville plus salubre, tout est fait pour que la cité retrouve
une nouvelle jeunesse avec le développement du tourisme culturel qui va
réveiller la ville endormie.

 Venise est menacée par la montée des eaux et par
l'enfoncement de la lagune :

 Il faut donc mobiliser beaucoup de moyens pur éviter que cette ville ne disparaisse, ainsi un
nouveau système de digues devrait être achevé en 2014. 
défendra la lagune de marées atteignant
3 mètres de haut et d'un relèvement du niveau de l'Adriatique de 60 centimètres
au cours de ce siècle. 78 digues mobiles barrant l'entrée des trois
passes. Une fois relevées, elles empêcheront la mer, poussée par le vent du
large, de déferler dans la lagune et de mettre Venise les pieds dans l'eau.

Outre la lagune, des travaux importants ont été accomplis pour défendre la
myriade d'îles qui font son charme : 100kms de rives et de quais rehaussés, 45
kms de plages reconstruites, 40 kms de canaux sécurisés, autant de récifs
aménagés devant les passes pour les défendre de l'envasement, 400 000 m2 de
fonds marins protégés.

Budget : plus de 5 milliards d'euros !  Une vigie sera postée 24h/24 sur une
plate-forme. Il faut 2 heures pour soulever la barrière et stopper l'eau, via
un système de vannes à clapet. Il s'active automatiquement si le niveau s'élève
et fonctionne jusqu'à une augmentation de 3 mètres. Pour être totalement
protégée, Venise aura besoin de 3 autres barrières qui seront construites d'ici
2016. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.