Transportez-moi, France info

Embouteillages et solutions alternatives

Les embouteillages coûtent chaque année en France plus de 5 milliards d'Euros. Toutes les solutions sont envisagées pour désengorger le trafic routier, notamment urbain, c'est ce que nous propose aujourd'hui Gérard FELDZER dans "Transportez-moi".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'agglomération
de Lyon, pour absorber les 4 millions de déplacements quotidiens est en train
de mettre au point une offre qui consiste à informer les usagers en temps réel
sur tous les moyens de transports, il s'agit d'une application unique en Europe,
elle s'appelle : Optimod

Gilles Vesco vice-président du Grand Lyon, nous
explique que l'agglomération lyonnaise dispose
d'une offre importante de transports et de services tels que les Réseaux
routiers, transports en commun, TER, mais aussi Vélo'v, autopartage,
covoiturage... Cependant la diffusion des informations sur les conditions de
déplacements est aujourd'hui dispersée. L'enjeu est de centraliser toutes les
données de la mobilité au sein d'un unique entrepôt de données, dans l'objectif
de produire de manière intégrée des informations aux usagers, en temps réel,
sur l'ensemble des modes de transport.

Optimod'Lyon va loin dans l'innovation avec deux grandes premières.
L'une à l'échelle mondiale, avec le navigateur sur téléphone mobile, véritable
compagnon de la mobilité urbaine offrant toute l'information sur la mobilité en
temps réel. L'autre à l'échelle européenne, avec la prévision de trafic à 1 h
en contexte urbain. 

Mais pour
choisir entre sa voiture ou une autre solution, il faut connaître l'état du
trafic, ainsi plus de 1.000 capteurs ont été placés sous la chaussée, ce qui permet au
centre de contrôle de gérer les feux de circulation, d'informer les
automobilistes et bientôt de donner l'état du trafic en temps réel, mais surtout
en prévision.

 Aussi géolocalisé
par votre smartphone, une application vous donnera la meilleure façon, la plus
rapide et la plus économique pour vous rendre d'un point à un autre que ce soit
en voiture, en tram en vélo, ou en voiture partagée.

Et concernant l'auto
partage c'est un phénomène qui va grandissant.

 Guillaume Vankerrebroek
est parti d'un constat : les
voitures individuelles ne sont utilisées en moyenne que 50 minutes par
jour. Mieux : 93% du temps, elles
encombrent un parking ou la chaussée, de plus 90% elles sont utilisées avec une seule
personne à bord ! il a ainsi fondé Citizencar devenu Buzzcar.

 Le principe ?

On distingue les services
organisés d'autopartage, par des entreprises ou des communes, du type autolib
par exemple et l'autopartage qui s'organise, lui, entre particuliers.. On
parle ici de "service" car ce sont les particuliers propriétaires
des voitures qui offrent un service de location aux conducteurs. Partager son
propre véhicule pour réduire ses frais d'une part (une journée se vend en
général entre 20 et 30 euros) et réduire son temps d'immobilisation qui coute
cher.

On estime les auto-partageurs
entre 100 et 150.000 utilisateurs et on observe une croissance continue. Les
sites spécialisés mettent en relation propriétaires et utilisateurs, ce qui
permet de rassurer les adeptes, car il y a identification des personnes, une
garantie de réservation et de paiement ainsi qu'une assurance spécifique. De
plus le propriétaire ne risque pas de points de permis en moins !

Devant ce succès, les
professionnels de locations de voitures risquent de réagir comme concurrence déloyale,
et des députés ont déjà fait des propositions de taxes sur les auto partages...un
beau débat en perspective !

La prochaine fois, je vous
parlerai des co-voitureurs qui se comptent, eux, par millions dans le monde, et aussi des taxis
partagés. En attendant je vous propose
de partager cette chronique toute en video ici.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)