Tout Info, tout éco, France info

Norbert Dentressangle devient américain

Le groupe de transports et de logistique Norbert Dentressangle passe sous pavillon américain, racheté par XPO Logistics. C'est un nouveau bouleversement dans le secteur des transports en France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le site de Dentressangle dans la Drôme © Maxppp)

On a tous croisé un jour sur la routes un de ces camions rutilants entièrement rouges dont les bâches sont frappées du sigle ‘’ND’’. Cette flottille française roulera désormais pour le groupe XPO Logistics basé dans le Connecticut aux Etats-Unis.

L’accord prévoit le rachat du groupe français pour 3 milliards et demi de dollars (3,2 milliards d'euros) pour former un géant mondial de la logistique et des transports, à un moment où le secteur est secoué en France, entre le plan social prévu chez Gefco ou la mise en liquidation de Mory Global.

 

Qu'est-ce qui explique cet intérêt de l'américain pour le français ?

 

Dans le contexte économique actuel, Norbert Dentressangle est une entreprise rentable. 70 millions d'euros de bénéfices en 2014 pour un chiffre d'affaires d'environ 5 milliards. Le groupe a beaucoup investi ces derniers temps aux Etats-Unis,  un peu comme s'il préparait la mariée.

Norbert Dentressangle est l'exemple type de la petite entreprise devenue un empire en quelques années. Crée en 1979 pour transporter notamment des pommes vers la Grande-Bretagne, la société dont le siège social est à Lyon compte aujourd'hui pas moins de 660 sites, 42.000 salariés dans une vingtaine de pays.

L'actionnaire majoritaire qui est toujours aux commandes – Norbert Dentressangle lui-même – n'avait pas de successeurs dans la famille, ses deux fils ayant manifesté leur désintérêt pour le poste. Le fondateur possède 67% du capital, le reste étant détenu par le public, coté sur un des indices de la bourse de Paris.

Ce rachat va permettre aux actionnaires d'encaisser une prime de 37% par rapport au cours actuel de l'action.

 

Bonne opération... En sera-t-il de même sur le plan social ?

 

Le repreneur s'est engagé à conserver intégralement l'emploi pendant au moins un an et demi. Mais dix huit mois, c'est demain, surtout lorsqu'il s'agit d'emplois. Pour l'instant ni l'Elysée ni Bercy n'ont réagi mais on imagine que cela ne va pas tarder comme ils l'avaient fait pour Alcatel racheté par Nokia ou Alstom avec General Electric.

A terme, les nouveaux actionnaires américains auront-ils la même vision stratégique que le fondateur ? Idem pour les centres de décision et l'équipe dirigeante ? XPO s'engage à ce que rien ne bouge mais parfois, dans les faits, c'est un peu plus compliqué. Dans tous les cas, à travers cette opération, XPO Logistics montre qu'il a confiance dans les perspectives de l'économie européenne dans laquelle il compte occuper une place croissante.

(Le site de Dentressangle dans la Drôme © Maxppp)