Tout comprendre, France info

L'habilitation familiale, alternative à la tutelle ou la curatelle

A partir du 1er janvier entre en vigueur une ordonnance relative à la protection des majeurs en créant une mesure "d'habilitation familiale". Elle vient en plus des dispositifs déjà existants de tutelle et de curatelle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'habilitation familiale, une nouvelle alternative à la tutelle ou la curatelle. © Fotolia)

73% des Français se déclarent prêts à accueillir leurs parents âgés à leur domicile en cas de difficulté financière ou de perte d'autonomie. C'est ce qu'indique un sondage IFOP réalisé pour le magazine Conseils des Notaires, paru dans un hors-série Guide de l'entraide familiale paru en novembre. Allongement de la durée de vie, baisse des revenus, évolution des retraites, grande dépendance... autant d'éléments qui ravivent les vertus de la famille.

Le 1er janvier entre en vigueur l'habilitation familiale. Elle concerne les familles dont l'un des membres se trouve dans l'impossibilité de manifester sa volonté, par exemple en cas de grande maladie. L'habilitation familiale est une alternative plus souple que la tutelle ou la curatelle.

Ecoutez les explications de Pierre Lemée, notaire et rédacteur en chef de la revue Conseils des Notaires.

Vous pouvez vous renseigner sur ces sujets auprès de votre notaire ou auprès du greffe du tribunal.

(L'habilitation familiale, une nouvelle alternative à la tutelle ou la curatelle. © Fotolia)