Cet article date de plus de sept ans.

Le tramway qui rend ding...ue !

écouter
C'est l'histoire d'un riverain du tramway de Toulouse qui devient fou à cause du DING du tramway. L'occasion de découvrir l'existence du Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés. C'est le service qui gère, notamment, les tramways et je crains que le riverain n'ait quelques difficultés à faire baisser le son du DING du tramway en bas de chez lui... Triste histoire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L’autre info fait ce matin un petite halte à Toulouse… 

C’est une autre info que j’ai glané dans la Dépêche du Midi et qui est exemplaire de la manière dont la France est un pays organisé où l'administration ne laisse jamais rien au hasard...

C’est une histoire de tramway….

DING ! Ce que vous entendez c'est à peu près ce qu'entend toute la journée un riverain de la station Déodat-de-Séverac, sur le boulevard toulousain du même nom. Édouard Rousseau, c’est son nom habite au dessus de la station. Depuis la mise en service de la ligne Garonne, fin 2013, il vit une sorte de cauchemar auditif. Le tramway ferait des Ding jusqu'à 600 fois par jour devant chez lui (je ne suis pas allé vérifier). Il a donc contacté Tisseo la société qui gère le réseau de transports en commun de Toulouse et de sa région. Il a ensuite approché l'association de défense de son quartier. Tout ça pour réclamer que le volume sonore du ding soit abaissé. Là, Tisseo a répondu que les niveaux sonores réglementaires n'étaient pas dépassés. C’est ici que j’ai fait une découverte....

Connaissez-vous le STRMTG ? 

C'est le Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés ? Moi j’en ignorais totalement l’existence. C’est un service à compétence nationale d'une centaine de personnes qui est rattaché à la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, le ministère en charge des transports.

Ce service est basé à Hyères. Et c'est lui qui a dans sa compétence d'élaborer les règles de sécurité des tramways et notamment à quel moment et où un chauffeur de tram doit actionner son "ding". Alors je n'ai pas hésité une seconde, j'ai contacté le STRMTG pour tenter d'aider monsieur Rousseau dont la souffrance sonore m'a ému.

Voici la réponse que j'ai obtenue du directeur, Daniel Pfeiffer, un ingénieur en chef des Ponts, des eaux et des forêts : "Le gong a été mis en place sur les tramways pour prévenir les piétons et autres usagers de son approche sans avoir à utiliser le klaxon qui est trop agressif et bruyant. En particulier aux abords d'une station le conducteur peut être amené à l'utiliser pour éviter qu'un piéton ne traverse au démarrage ou à l'arrivée. C'est un outil indispensable pour la sécurité qui permet d'éviter de nombreux accidents."

Eh oui, le principe de précaution prime forcément sur la nuisance sonore. Je crains donc que monsieur Rousseau ne doive investir dans des boules Quiès ou déménager pour ne pas devenir DING!

Mais dites moi, Jean-Marc Germain vous qui inauguriez le 14 octobre 2013, le site de maintenance et de remisage du tramway T6 qui va assurer la liaison entre les Hauts-de-Seine et les Yvelines, avez-vous vraiment réfléchi aux conséquences du ding sur vos électeurs ? DING

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.