Question d'immobilier, France info

Location vide ou meublée : quelle est la plus rentable?

C’est une question que se posent beaucoup de bailleurs. Charlie Cailloux est juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, il nous donne quelques éléments de réponse. L'écart se réduit entre les deux...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© fotolia)

Oui, pour deux logements comparables, celui qui est meublé se loue 10 à 30 % plus cher qu’un logement nu. Mais attention, en location meublée, il y a plus de frais. D’une part, la location meublée attire surtout une clientèle de passage (des étudiants par exemple), il y a plus de turn-over et donc plus de risque de vacances locatives. D’autre part, le propriétaire doit régulièrement réparer et remplacer les meubles qu’il a fournis dans le logement. Ce sont des coûts supplémentaires.

Absolument Patrick, l’encadrement des loyers concerne toutes les locations vides et meublées à Paris intra-muros, à compter du 1er août. Globalement, en location meublée, les plafonds de loyers sont majorés de 3 euros par mètre carré par rapport à la location vide. Pour l’instant, il y a encore beaucoup de flou sur les modalités d’application de l’encadrement des loyers.

Là encore, on entend souvent que la fiscalité du meublé est plus intéressante que celle de la location vide : il faut relativiser. C’était vrai jusqu’en 2008 puisque la plupart des propriétaires bénéficiaient alors d’un abattement forfaitaire de 71 % et n’étaient imposés que sur 29 % des loyers et charges perçus. Depuis, cet abattement a été réduit à 50 %, ce qui, le plus souvent, couvre le montant réel des charges déductibles. Et puis, il y a un impôt supplémentaire à payer en location meublée : c’est la cotisation foncière des entreprises (l’ancienne taxe professionnelle qui a été abrogée en 2009). Cette CFE est variable selon la localité et peut représenter plusieurs centaines d’euros par logement.

Le choix ne peut se limiter à un calcul hors-sol : chacun doit décider en fonction de son patrimoine. Enfin, il n’y a pas que la fiscalité ! Le meublé, c’est plus souple, cela permet par exemple de récupérer le logement tous les ans pour y installer un membre de sa famille.

Et puis, ce qui est essentiel, c’est de louer facilement et donc d’être en phase avec le marché. Le meublé est très adapté aux petites surfaces, beaucoup moins aux grandes surfaces qui sont recherchés par des familles qui s’installent avec leurs meubles. 

(© fotolia)