Cet article date de plus de huit ans.

Spécial "écoles mythiques" : la Sorbonne

écouter
Comment un établissement scolaire ou universitaire trace-t-il une voie singulière dans l'histoire ? Pourquoi parvient-il plus que d'autres à imposer sa réputation ? Aujourd'hui, l'université française dont le monde entier connaît le nom : la Sorbonne, avec Barthélémy Jobert, président de l'université Paris-Sorbonne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Pour en savoir plus :

  • le site de l'université Paris-Sorbonne

  • le débat sur la "marque Sorbonne", dans un article de Libération : "Jusqu'en 1968 tout était si simple... Il n'y avait qu'une université à
    Paris et elle s'appelait la Sorbonne. Mais elle a ensuite éclaté en
    13 entités, dont une bonne moitié utilise le nom Sorbonne. Pas folles,
    certaines ont déposé leurs marques. Paris-IV a enregistré "la Sorbonne",
    "Université de la Sorbonne", etc. Paris-III a déposé
    "Sorbonne-Nouvelle" (son nom actuel) mais aussi "Nouvelle Sorbonne". La
    chancellerie des universités a préféré le latin, avec "La Sorbonne Paris
    Universitatis Magistrorurm et Scolarium Parisius". Sur le site de
    l'Inpi (Institut national de la propriété industrielle), on trouve pas
    moins de 69 marques avec le mot "Sorbonne". Rien d'étonnant que l'on se
    dispute régulièrement à son propos." Lire la suite sur le site de Libération.

  • Barthélémy Jobert

  • L'histoire de la Sorbonne : "Fondé au 13e siècle, à une époque où les
    étudiants commençaient à affluer à Paris, le collège créé par Robert de
    Sorbon en 1257 devait bientôt acquérir une brillante réputation.
    L'établissement, doté d'une bibliothèque d'envergure, d'une chapelle et
    de dortoirs destinés au confort de ses étudiants s'associe en effet à la
    faculté de théologie, et s'implante durablement au cœur du Paris
    médiéval. De siècle en siècle, le collège que l'on nomme par la suite
    " la Sorbonne " joue un rôle grandissant dans la vie du royaume de
    France, participe activement au débat intellectuel, et poursuit sans
    relâche sa tâche d'enseignement." Lire la suite sur le site de l'université Paris-Sorbonne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.