Cet article date de plus d'onze ans.

Le bac est-il "inutile" ?

A deux semaines du début des épreuves finales du bac général, le sociologue Michel Fize publie un violent réquisitoire contre le bac.
Article rédigé par Emmanuel Davidenkoff
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)

Pour en savoir plus :

Tous les livres de
Michel Fize
.

La présentation de Le bac inutile par les éditions L'oeuvre :

"L'année dernière, Michel Fize publiait dans Le Monde un article
retentissant sur l'imposture du baccalauréat ; aujourd'hui il argumente
et approfondit sa réflexion.
Pour l'auteur, le bac doit être supprimé, tant il est devenu inutile :
" Avec le bac on n'a plus rien, dit-il, et sans lui on est moins que
rien. "
Aujourd'hui, 90% (100% dans certains établissements) d'élèves deviennent
bacheliers. Le bac est donc condamné à disparaître comme le certificat
d'études primaires de jadis, victime de son succès.
Hormis pour les candidats obtenant la mention " très bien ", l'examen
n'ouvre que partiellement les portes de l'enseignement supérieur et pas
du tout celles du monde du travail, ce que faisait le bac à l'ancienne.
Il est donc devenu une mystification et les bacheliers sont des
mystifiés.
Le bac " à la française " est le cache-misère d'un système éducatif
agonisant et injuste."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.