Cet article date de plus de neuf ans.

L'école transmet-elle le plaisir de lire ?

écouter (5min)
Actualité heureuse pour bien des élèves puisqu'ils sont en vacances. Et une façon de continuer à apprendre tout en s'amusant, c'est de lire. Encore faut-il y prendre plaisir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Comment naît ce plaisir de la lecture ? A-t-il sa place dans l'enseignement ? On en parle avec le professeur Jacques Fijalkow de l'université Toulouse-le Mirail...

Pour en savoir plus :

"La littérature de jeunesse est une des branches les
plus dynamiques et inventives de l'édition. Utilisée depuis longtemps en
classe par certains enseignants, elle est aujourd'hui reconnue comme un
outil pédagogique infiniment précieux à l'usage duquel doivent se
former tous les professeurs d'école.

À travers elle, l'enfant
peut entrer dans l'écrit... parce qu'elle l'interpelle et, en même temps,
lui temps d'accéder au symbolique, parce ce qu'elle lui parle et
l'invite à devenir progressivement un " être de paroles ". À travers
elle, l'élève devient progressivement un vrai lecteur, capable de
comprendre un récit et de prendre plaisir à sa lecture, capable
d'attention et d'imagination, capable de discernement esthétique. Mais,
pour autant, l'usage de la littérature de jeunesse ne peut se mettre en
place sans une réflexion pédagogique : que donner à lire à telle ou
telle classe ? Comment s'y prendre pour utiliser les albums ? Quels
dispositifs utiliser ? Comment articuler la littérature de jeunesse avec
les autres activités et apprentissages de la classe ? Peut-on, grâce à
elle, développer des compétences dans le domaine de l'écriture ? Comment
susciter un rapport autonome au livre ? Autant de questions qui
nécessitent une préparation solide appuyée sur des travaux de recherche.

Entrer dans l'écrit avec la littérature de jeunesse ,
réalisé par une équipe qui travaille sur cette question depuis trente
ans, présente, pour la première fois, une synthèse de ce qu'il faut
savoir sur l'usage scolaire de la littérature de jeunesse. Il analyse
d'abord le développement de celle-ci et ses enjeux, montre son impact
sur les comportements langagiers des enfants. Il précise la place des
pratiques de lecture au sein de la famille et de l'école, en
articulation avec l'usage des technologies de la communication...

Dans
la deuxième partie, Entrer dans l'écrit avec la littérature de
jeunesse
aborde très précisément les conditions du bon usage
pédagogique de la littérature de jeunesse et cela, de la maternelle à la
fin de l'école primaire. S'ouvrent alors, des perspectives nouvelles :
la littérature de jeunesse n'est pas seulement un " supplément d'âme "
ou un " apport culturel complémentaire ", mais bien un outil privilégié
pour permettre à tous les élèves d'entrer dans l'intelligence de la
langue, dans ce qu'elle a de proprement humain. Avec ses nécessaires
apprentissages techniques et sa dimension symbolique, tout aussi
nécessaire.

Autant dire qu'au-delà de la seule question de la littérature
de jeunesse
, c'est un vrai projet pédagogique
pour l'école primaire qui nous est présenté dans Entrer dans
l'écrit avec la littérature de jeunesse."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.