Question d'argent, France info

Loi Hamon : plus de pouvoir aux assurés et peut-être des prix en baisse...

La loi Hamon concerne tous les assurés que nous sommes. Automobilistes, occupants d'un appartement, emprunteurs, la liste est longue. L'objectif de cette loi est d'apporter davantage de droits à l'assuré, plus de souplesse. Mais aussi plus de concurrence, censée faire baisser les prix.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

La loi a été votée en mars 2014 mais on attend les décrets d'application. Alors à quand les décrets d'application ? Certains disent après les  vacances et citent le mois de septembre. Ce qui est sûr, c'est qu'elle n'est pas encore applicable aujourd'hui.

Ce qui va changer ?

Plus de bénéfices pour le consommateur. C'est ce qu'explique Hamid Bénamara, le directeur général du site de comparaison d'assurance, Les Furets.com.

La loi Hamon, pour quels types de contrat ?

Des assurances obligatoires et d'autres qui ne le sont pas.
L'assurance auto, obligatoire pour les conducteurs. La MRH, cela veut dire Multirisque Responsabilité Habitation, souvent obligatoire, pas toujours mais fortement recommandée. Elle vous couvre en cas de dégâts faits à autrui, un incendie de l'appartement de votre voisin par exemple, à condition bien sûr que cela ne soit pas intentionnel.
Mais aussi les assurances dites santé en complément de la Sécurité sociale ou les assurances crédit. La liste est longue...

Qu'est ce que la loi va permettre de faire ?

Il y a aujourd'hui un formalisme très pesant pour changer d'assureur. Il y a des délais à respecter. Et certains assureurs ne respectent pas la loi en ne rappelant pas la date d'échéance du contrat MRH en particulier.
Ce que la loi Hamon va changer, c'est que l'assuré pourra à tout moment résilier sa police d'assurance après une durée d'une année en respectant un délai de préavis d'un mois.

Mais ça ne va pas être trop compliqué ?

Il faudra attendre les décrets d'application pour en savoir  plus. Néanmoins, en l'état actuel des textes, c'est le nouvel assureur qui pourrait se charger d'effectuer les démarches de changement.

Le site LesFurets.com affirme que sur une assurance auto, on peut faire 248 euros d'économie sur un an, ce qui laisse un peu de monnaie pour payer ses contraventions.
Mais il ne faut pas uniquement se focaliser sur les prix. Les garanties peuvent être différentes, les services aussi, et il faut se méfier de ce qui est clinquant. Par exemple, pour une assurance santé, il y a des primes faibles parfois, mais si elles s'accompagnent d'une franchise élevée, c'est alors un jeu de dupe.

(©)