Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Faîtes taire vos "pensouillures"

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, apprenz à chasser les "pensouillures" qui colonisent votre cerveau, ce que le médecin canadien Serge Marquis considère comme un hamster qui court dans sa roue à l'intérieur de votre tête.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les \"pensouillures\", ces pensées qui ne mènent nulle part, polluent notre cerveau, selon le Canadien Serge Marquis.
Les "pensouillures", ces pensées qui ne mènent nulle part, polluent notre cerveau, selon le Canadien Serge Marquis. (MICHÈLE CONSTANTINI / MAXPPP)

"Je ne vais pas y arriver", "je suis nul", "je n'aurais pas dû dire ça"... Nous avons tous une tendance à l'auto-dénigrement. Ces jugements répétés en boucle, le médecin canadien, Serge Marquis, spécialiste en santé communautaire, les appelle "nos pensouillures", des pensées qui ne mènent nul part à l'inverse des pensées justes, et qu'il matérialise avec cette image du hamster qui tourne en rond dans sa roue à l'intérieur de notre tête. 

Il en a fait le héros de son livre Pensouillard, le hamster, un best-seller au Canada, traduit en France sous le titre de On est foutu, on pense trop, aux éditions de la Martinière. Dans cet ouvrage, il nous donne les clés pour se débarrasser de ce hamster bien encombrant, qui pollue nos journées, nous stresse, nous énerve, voire nous déprime carrément!

Tout le travail, selon Serge Marquis, consiste à recentrer notre attention. C'est simple et difficile à la fois. Cela demande de l'entraînement pour devenir un réflexe, mais l'effet est immédiat, dès que vous arrivez à vivre le moment présent. Le concept est un peu galvaudé. Il ne signifie pas forcément se faire plaisir, mais plutôt de vivre pleinement ce que l'on vit à l'instant T, que ce soit agréable ou non d'ailleurs. 

À quoi ressemblerait une journée type ?

Dès le réveil, au lieu de penser d'emblée à votre réunion dans deux heures, replacez votre attention sur le souffle, ou sur la chaleur des draps. Ce que vous voulez, mais quelque chose de réel, de concret. Pendant cette fameuse réunion, écoutez les autres sans préjuger de ce qu'ils pensent. Cette capacité à être connecté va vous permettre de laisser émerger vos idées et votre créativité. Plus tard, quand votre enfant rentrera de l'école, peut-être contrarié par une dispute avec un copain, offrez lui toute votre présence. Vous allez le libérer de son anxiété et de la vôtre au passage.

À la caisse du supermarché, vous tomberez forcément sur le jeune stagiaire en formation. Au lieu de le juger, occupez votre esprit : lisez, écoutez la radio... Vous ne serez plus dans l'inutile, mais dans l'apprentissage et mécaniquement vous allez vous apaiser. Et puis en rentrant chez vous, laissez vos sens s'exprimer : écoutez de la musique, regardez un paysage, savourez un parfum.

Pour Serge Marquis, le meilleur critère de réussite dans la vie, c'est cette capacité à être complètement présent à ce qu'on fait, à ce qu'on vit et à ceux qui nous entourent. Lui et son hamster seront en conférence ce lundi 1er avril au théâtre de l'Atelier à Paris à 19h30. Il reste encore quelques places.

Les \"pensouillures\", ces pensées qui ne mènent nulle part, polluent notre cerveau, selon le Canadien Serge Marquis.
Les "pensouillures", ces pensées qui ne mènent nulle part, polluent notre cerveau, selon le Canadien Serge Marquis. (MICHÈLE CONSTANTINI / MAXPPP)