Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Choisissez la bonne activité pour votre enfant

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui : bien choisir le ou les activités extrascolaires de votre enfant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Il faut se limiter à deux ou trois activités extrascolaires pour ses enfants.
Il faut se limiter à deux ou trois activités extrascolaires pour ses enfants. (TURPIN PHILIPPE / MAXPPP)

Danse, piano, théâtre, judo, poney... Quelles activités choisir pour votre enfant ? Combien d'activités lui proposer ? C'est la bonne question à se poser, parce que certains parents sont vraiment dans la surenchère. Exemple : Monique de Kermadec, psychologue clinicienne et psychanalyste à Paris, a récemment reçu dans son cabinet, un papa qui avait inscrit son petit garçon de 7 ans à 7 activités différentes. Dans ce cas là, le risque est bien sûr que l'enfant soit débordé, stressé, et que cette volonté manifeste de bien faire du papa s'avère en fait totalement contre-productive.

Deux raisons poussent les parents à ce genre d'extrême. La pression sociale d'abord, c'est au parent qui offrira le plus et le mieux à son enfant. Les parents ne veulent pas donner l'impression qu'ils n'éveillent par leur enfant. Et puis, il y a la peur de l'ennui, comme si les parents, eux-même très occupés, redoutaient que leur enfant ne fasse rien en restant à la maison. Monique de Kermadec tient à les rassurer. D'abord, être chez soi est une situation privilégiée pour un enfant pour apprendre et découvrir. Chacun fait selon les possibilités de la famille. Toutes ces activités ont souvent un coût non négligeable. Et, encore une fois, le plus important est que l'enfant ne soit pas dans une situation stressante à courir toute la journée.

Laissez-lui le temps de s'ennuyer

Il faut donc se limiter à deux ou trois activités. C'est une question de bon sens. En fonction de l'âge de l'enfant, de ses éventuelles facilités à l'école, du rythme scolaire et des devoirs. Il faut que l'enfant ait encore du temps à lui, pour penser, développer son imaginaire. Nous vivons dans un monde hyper stimulant. Entre école, activités et écrans, les enfants se retrouvent en permanence dans "le faire". Le risque est réel qu'ils ne sachent plus s'ennuyer. L'ennui est un temps dont l'enfant a besoin pour aller chercher en lui de quoi s'occuper, pour être dans l'initiative et pas simplement dans la réponse à une demande. Il va ainsi pouvoir apprendre à gérer sa solitude positivement, c'est important pour l'adulte qu'il sera plus tard.

Alors ne surchargez pas l'emploi du temps de votre enfant pour faire comme les autres parents. Allez tester avec lui une activité pour voir si elle lui plaît. Essayez de ne pas projeter vos propres envies, même si papa rêvait d'être rugbyman et maman danseuse étoile. Et puis choisir une activité, c'est aussi s'engager à aller au bout de quelque chose, alors encouragez-le s'il veut renoncer au bout d'un mois. Il n'a pas besoin d'être le meilleur.

Il faut se limiter à deux ou trois activités extrascolaires pour ses enfants.
Il faut se limiter à deux ou trois activités extrascolaires pour ses enfants. (TURPIN PHILIPPE / MAXPPP)