TV 8K : vers une interdiction en Europe dès 2023

écouter (3min)

Ce sont les plus beaux écrans, ceux qui font rêver dans les magasins de télé : les modèles 8K pourraient se retrouver interdits, dès le printemps prochain, dans toute l’Union européenne au nom de la sobriété énergétique.

Article rédigé par
Benjamin Vincent - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'écran 8K 88“ LG Signature Z2 de 2022, l'un des nombreux écrans 8K menacés d'interdiction en Europe, tous constructeurs confondus, consomme jusqu'à 495 W par heure, alors que la limite pourrait passer à 178 W dès le 1er mars 2023. (LG)

La 8K, c’est l’Ultra Haute Définition : “8K“ parce que près de 8.000 pixels en largeur (7.680 pixels pour être précis) sur 4.320 pixels de haut, soit un peu plus de 33 millions de pixels au total, à comparer aux 8 millions de pixels – seulement - d’un écran 4K. Qui dit 8K, dit une image d’une précision et d’un piqué inégalés, mais au prix de ces 33 millions de points à alimenter sur l’écran.

Qui dit plus de pixels dit davantage de processeurs et de puissance informatique nécessaire. Et fatalement, la 8K consomme plus : deux fois plus en moyenne que la 4K. Jusqu’à maintenant, les écrans 8K n’étaient pas concernés par les normes européennes sur l’efficacité énergétique, mais ça pourrait donc changer dès le 1er mars 2023 avec, comme conséquence, une interdiction pure et simple, dans toute l’Union européenne, de ces écrans beaucoup trop gourmands.

Les potentielles nouvelles limites à ne pas dépasser sont fixées par un index d’efficacité énergétique européen (EEI) qui établit une consommation maximale en Watt, pour chaque diagonale d’écran, et peu importe désormais si c’est en 4K ou en 8K. Par exemple, dans la prochaine version, 53 W pour une TV de 42 pouces, 84 W pour un écran de 55 pouces et 178 W, limite haute absolue, pour un 88 pouces, la plus grande taille prévue dans le barème. Il s’agirait donc de la nouvelle puissance maximale autorisée. Au-delà, la sanction serait donc l’interdiction de commercialisation dans toute l’Union européenne.

LG : des écrans 8K conformes en mars ?

De cet index, découlent les notes, de A à G que les fabricants sont obligés d’afficher : cette note apparaît sur la fameuse étiquette énergie qui indique également la taille de la diagonale d’écran (en centimètres et en pouces), la présence ou non d’un interrupteur pour basculer dans un mode “Arrêt“ où la consommation est inférieure à 0,01W, la puissance en Watt et la consommation annuelle. Cet index a déjà été mis à jour, il y a deux ans, avec pour conséquence de pénaliser la plupart des écrans plats en leur attribuant un G, soit la plus mauvaise note, mais aussi de fournir davantage d’informations aux consommateurs européens, avec un QR code à scanner et la mention de la consommation électrique avec le mode HDR activé.

Avec le nouvel index sur lequel la Commission européenne doit trancher avant la fin de l’année, non seulement les seuils de consommation maximale seraient encore plus bas, mais les écrans 8K, déjà hors limites aujourd’hui, ne bénéficieraient plus d’exemption et se retrouveraient effectivement bannis du marché européen.

LG indique, pour l’un de ses modèles 8K 2022 de 88“, une consommation de 306 W en SDR, 495 W en HDR : on est très loin des 178 W maximum qui pourraient être imposés à partir du 1er mars prochain. Constat similaire chez Samsung avec une consommation maximale de 475 W (326 W en moyenne), pour l’un de ses écrans QLED 2022 de 85“.

"Si ça passe, la 8K, pour nous, ce sera fini."

Marek Maciejewski, directeur développement produits chez TCL Europe

à flatpanelsHD

Cette menace d’interdiction en Europe constituerait une très mauvaise nouvelle pour les fabricants. On parle de centaines de millions de dollars en recherche et développement déjà dépensés autour de la 8K, rien que pour l’un d’entre eux… Or, devoir tirer un trait sur l’Europe pourrait être fatal.

Chez le chinois TCL, on le dit clairement : “Si ça passe, la 8K pour nous, ce sera fini“ selon Marek Maciejewski, le directeur du développement produits au niveau européen, rencontré par flatpanelsHD à l'IFA 2022, début septembre à Berlin. Samsung parle de gros efforts à faire, et avoue que ce ne sera pas facile. En revanche, LG nous a annoncé de nouveaux modèles 8K pour mars prochain “qui respecteront les nouvelles régulations européennes“. Espérons que le coréen évitera la solution de facilité qui consisterait, en usine, à brider la luminosité au détriment de la qualité de l’image.

Ayons enfin une pensée pour ceux qui ont déjà acheté un écran 8K et qui attendent désespérément des contenus en 8K : cette menace d’interdiction ne va pas aider alors que les chaînes ont trouvé leur bonheur dans la 4K (8 millions de pixels) pour la production et la Full HD (2 millions de pixels) pour la diffusion. Certains diront qu’à ces niveaux de définition (4K et 8K), le progrès n’est plus vraiment perceptible par nos yeux. Alors, en vaut-il vraiment la peine, s’il consomme deux fois plus ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.