Cet article date de plus de huit ans.

Pourquoi Google devient Alphabet

On revient sur l’info high-tech majeure de cet été : le changement de nom de Google.
Article rédigé par Jérôme Colombain
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min
  (Copie d'écran du site officiel du nouveau groupe Alphabet)

C’était dans la torpeur de l’été. Dans la nuit du 10 au 11 août. Alors qu’ici, en France, on pensait surtout à bronzer et à décompresser plutôt qu’à surfer sur le Web, les créateurs du moteur de recherche le plus utilisé au monde lâchaient une petite bombe : Google ne s’appellera bientôt plus Google mais Alphabet. Plus exactement, rassurez-vous : tout ce que l’on connaît aujourd’hui continue à s’appeler Google mais à partir de 2016 une nouvelle entreprise baptisée Alphabet va chapeauter l’ensemble des activités du groupe qui seront réparties dans des filiales : le Web, les projets innovants liées à la santé, les objets connectés, etc. Une restructuration destinée à clarifier les activités du groupe tentaculaire, à rassurer les investisseurs financiers et à éviter les accusations de monopole.

Pourquoi ce nom Alphabet ?

C’est la question de l’été à 1000 dollars !

Officiellement, Larry Page, l’un des deux co-fondateurs de Google, explique que c’est une référence au « langage qui est l’une des plus grandes inventions de l’humanité ».

Au delà de cette belle histoire, du « story telling », il y a d’autres explications.

On peut y voir le symbole d’un Google hyperpuissant désormais présent dans notre vie quotidienne de A à Z.

C’est aussi une allusion à l’enfance, que les responsables de Google affectionnent particulièrement.

Surtout, Alphabet, c’est un jeu de mot. Dans le langage des affaires, Alpha signifie Retour sur investissement et Bet veut dire pari. En d’autres termes : le nouveau Google est un pari sur l’avenir avec des activités pas forcément rentables à court terme comme, par exemple, les recherches sur l’allongement de la vie.

Et aussi un nouveau site Web…

Logiquement, le groupe aurait dû avoir un site du genre : www.alphabet.com. Et bien, non. D’abord, parce que cette URL n’est pas disponible. Elle appartient à une entreprise de location de voitures.

Surtout, il s’agit de « faire original ». C’est donc une adresse pour le moins insolite : abc.xyz, au lieu du traditionnel .com (pour l’instant, c’est juste une simple page d’accueil).

D’ailleurs xyz, c’est ouvert à tous. Vous pouvez créer un site Web qui se termine en xyz. Depuis cet été, autant dire que c’est devenu l’extension la plus chic du Web !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.