L'auto, France info

Nouveau monde. Luc Julia : "L’intelligence artificielle n’existe pas et la voiture autonome n’existera jamais"

Luc Julia, l'un des pères de l’assistant vocal Siri d’Apple prend le contrepied du discours marketing actuel sur l’IA.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Luc Julia, en interview à France Info
Luc Julia, en interview à France Info (JC/RF)

Interview Luc Julia - version longue
--'--
--'--
Luc Julia, l’un des inventeurs de l’assistant vocal Siri d’Apple, actuel vice-président innovation de Samsung Monde, et directeur du laboratoire de recherche en IA de Samsung, signe un livre décalé sur l’intelligence artificielle dans lequel il prend le contrepied du discours marketing ambiant sur l’IA.

Le concept d’intelligence artificielle est né en 1956 d’un besoin de financement pour la recherche en informatique. Les scientifiques américains John McCarthy et Marvin Lee Minsky ont eu l’idée d’enrober leurs travaux avec cette notion afin de susciter l’adhésion. 60 ans après, on parle à nouveau partout d'intelligence artificielle. Luc Julia, l’un des pionniers du domaine, met en garde contre les exagérations.

Pourquoi dites-vous que l’intelligence artificielle n’existe pas ?

Luc Julia : Je suis un peu fatigué par toutes les bêtises que l’on entend depuis quelques années sur l’intelligence artificielle et j’ai voulu rétablir la vérité. On ne sait pas ce que c’est que l’intelligence donc on ne peut pas construire de l’intelligence artificielle.

Ce que l’on appelle "intelligence artificielle" depuis 1956 ce sont des techniques mathématiques qui n’ont rien à voir avec l’intelligence. Il n’en reste pas moins que ces techniques (deep learning, machine learning, etc.) sont très intéressantes. Mais la machine ne crée pas, ne réfléchit pas, et les humains conservent pleinement la main sur ces techniques.

Que pensez-vous des techniques de reconnaissance vocale, de reconnaissance d’images ou de la voiture autonome ?

Luc Julia : C’est vrai qu’on a franchi un cap à partir de 2007 avec l’apparition du big data du machine learning. Les ordinateurs peuvent maintenant faire mieux que les humains, par exemple, en médecine (pour la radiographique, NDR). Mais la vérité est que les ordinateurs ne font que "reconnaître". Ils n'ont pas de connaissance, ni d'intelligence.

L’IA est devenue un argument marketing ?

Luc Julia : Exactement. Aujourd’hui, on promet beaucoup de choses. Mais, par exemple, la voiture autonome n’existera jamais. La charge cognitive de la conduite est, en effet, beaucoup trop importante pour la confier à une machine. Cela fonctionnera à 98% mais il restera toujours 2% que seul l'humain pourra accomplir.

Êtes-vous toujours optimiste quant à la technologie en voyant la haine ou la manipulation via les infox sur les réseaux sociaux ?

Luc Julia : Oui, j’ai toujours fondamentalement confiance dans la technologie. Je pense même que la technologie peut combattre des fléaux comme les fake news. On va voir apparaître des agents intelligents capables de vérifier les informations. Il y a toujours une partie sombre dans la technologie mais c’est parce que les humains en font une mauvaise utilisation.

Luc Julia, en interview à France Info
Luc Julia, en interview à France Info (JC/RF)